La cueillette des champignons : jamais sans précautions

Une recrudescence des cas d’intoxication par deschampignons ayant été récemment constatée, les autorités rappellent les grandes règles de précaution que tout cueilleur de champignons se doit de respecter.

PUB

388 cas d’intoxication aux champignons en juillet

Entre le 1er juillet et le 8 août, les centres antipoison et de toxicovigilance ont enregistré 388 cas d’intoxication par des champignons. Selon l’Institut de veille sanitaire (InVS), la plupart de ces cas ont été signalés dans le sud de la France, dont « 76 en Aquitaine, 64 en Midi-Pyrénées et 44 en Rhône-Alpes ».

Il faut dire que les conditions météorologiques (chaleur et pluies) ont été favorables au développement des champignons, tandis que les vacanciers sont nombreux à s’adonner à la cueillette des champignons, sans avoir forcément des connaissances en la matière, notamment pour reconnaître les espèces comestibles.

PUB
PUB

Avis aux cueilleurs de champignons

- Ne ramassez que les champignons que vous connaissez parfaitement. Car attention, certains champignons vénéneux ressemblent beaucoup aux espèces comestibles, comme par exemple les bolets toxiques et les cèpes, précise la Direction générale de la santé.

- Ne cueillez que les champignons en bon état (pied et chapeau) afin de permettre leur identification.

- Au moindre doute, demandez l’avis d’un pharmacien ou d’une association de mycologie.

- Séparés les champignons par espèce. Sachez qu’un champignonvénéneux peut contaminer les autres.

- Placez les champignons récoltés dans une caisse ou un carton et non dans un sac plastique qui accélère le pourrissement.

- Ne cueillez pas les champignons présents à proximité des sites pollués car ils concentrent les polluants.

- Lavez-vous les mains après la récolte.

- Conservez vos champignons au réfrigérateur et consommez-les dans les deux jours au maximum après la cueillette.

Un dernier conseil : les champignons ne se consomment jamais crus, vous devez obligatoirement les cuire avant d’en manger une quantité raisonnable !

Enfin,diarrhée, nausées, tremblements, vertiges ou troubles de la vue survenant dans les heures qui suivent la consommation champignons sont les signes d’une intoxication : appelez immédiatement le centre antipoison de votre région ou composez le 15 (Samu) ou le 112 en Europe.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 22 Août 2011 : 14h26
Mis à jour le Jeudi 13 Octobre 2011 : 10h18
Source : Communiqué de la Direction générale de la santé, 16 août 2011.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés