Crise de goutte : comment soulager la douleur

Publié le 29 Mai 2018 par La Rédaction E-Santé
La crise de goutte résulte d'un excès d'acide urique dans l'organisme. Elle provoque de vives douleurs articulaires, notamment au niveau des pieds (cheville, gros orteils) mais également des genoux, des doigts et des poignets.
PUB
© Istock

Symptômes de la goutte

L'acide urique présent en excès dans l'organisme se cristallise dans les articulations et provoque des poussées de crise de goutte. Lorsque la crise touche le pied, les douleurs sont si vives que le sujet ne peut poser le pied à terre. L'articulation est chaude, rouge et enflée. En l'absence de traitement de fond, les articulations atteintes se déforment puis se détruisent au bout de quelques années d'évolution. La goutte touche principalement les hommes après 40 ans et les femmes après 60 ans.

PUB

Traitement de la goutte

PUB

Le diagnostic repose sur l'examen clinique du patient, il est confirmé par la mesure du taux d'acide urique dans le sang. La crise de goutte est traitée grâce à de la colchicine et aux anti-inflammatoires non stéroïdiens. Le traitement de fond repose sur les hypo-uricémiants (allopurinol) et sur un régime alimentaire adapté (suppression de l'alcool et limitation des aliments d'origine animale, augmentation de la consommation de laitage, œufs, céréales, pains, pâtes). Les douleurs lors des poussées de crise de goutte peuvent également être soulagées par l'application d'une poche de glace sur l'articulation douloureuse. En l'absence de traitement, la goutte provoque la formation de calculs rénaux, de coliques néphrétique ainsi qu'à terme une insuffisance rénale.

La rédaction vous recommande sur Amazon :