Covid long : les 6 profils les plus à risque d’en souffrir

Entre 10 et 20% des personnes ayant été touchées par la covid-19 ne sont toujours pas rétablies 4 semaines après. Cette pathologie a été baptisée Covid long. Des experts ont fait le point sur les profils de malades les plus susceptibles de développer ce trouble.
Covid long : les 6 profils les plus a risque d’en souffrir

Si la plupart des personnes infectées par le SARS-Cov-2 ou un de ses variants se rétablissent en deux ou trois semaines, d’autres patients présentent toujours des symptômes de la maladie au-delà de 4 semaines après l’infection. On dit alors qu’ils souffrent de covid long.

Les symptômes du covid long 

Pour l’OMS, le covid long ou affection post-COVID-19 est une maladie observée "chez les personnes qui ont des antécédents d’infection probable ou confirmée par le SARS-CoV-2. Elle survient habituellement dans les trois mois suivant l’infection, avec des symptômes et des effets qui durent au moins deux mois. Aucun autre diagnostic ne peut expliquer les symptômes et les effets de l’affection post-COVID-19".

Les études menées sur le covid long montrent que cette pathologie n’est pas forcément liée à la gravité de l’infection première. En effet, si de nombreux individus hospitalisés à cause du coronavirus présentent encore des troubles plusieurs semaines après la guérison, les patients ayant une forme modérée peuvent aussi en être victime. Il s’agit généralement de personnes plus jeunes (45 ans en moyenne), et majoritairement de femmes.

Les symptômes du covid long sont nombreux et varient d’un malade à l’autre. Les plus fréquents sont : 

  • une fatigue chronique : “Cette fatigue, souvent sévère, peut être majeure et entraîner une réduction importante des activités professionnelles, sociales et personnelles”, précise l’Assurance Maladie ;
  • des douleurs thoraciques ;
  • des douleurs articulaires ;
  • des palpitations ;
  • des céphalées ;
  • une faiblesse musculaire ;
  • un brouillard mental : cela se manifeste par des troubles de la mémoire et des difficultés de concentration ;
  • des étourdissements ou vertiges ;
  • des problèmes cutanés ;
  • des troubles de l’humeur : les patients se plaignent d'anxiété et dépression ;
  • des troubles du sommeil ;
  • une perte du goût et/ou de l’odorat persistante.

Le journal américain a interrogé plusieurs professionnels de santé pour connaître les profils les plus à risque de souffrir de covid long. La rédaction vous les détaille en images :

Avoir eu des infections répétées à la COVID-19

1/6
Covid long : les 6 profils les plus à risque d’en souffrir

Une étude en attente de relecture par des pairs, publiée en ligne en juillet 2022 sur Research Square, a révélé que les risques de covid long, d'hospitalisation et de décès augmentaient à chaque réinfection au coronavirus.

Avoir eu une charge virale élevée lors de la COVID-19

2/6
Covid long : les 6 profils les plus à risque d’en souffrir

Une recherche parue en mars 2022 a révélé que les malades qui avaient des charges virales plus élevées pendant leur infection à la COVID – quelle que soit la gravité des symptômes – étaient plus susceptibles de développer un covid long.

Les porteurs du virus d'Epstein-Barr

3/6
Covid long : les 6 profils les plus à risque d’en souffrir

Le virus d'Epstein-Barr (EBV) est l'un des virus humains les plus répandus. Des études ont montré que les patients atteints du covid long étaient plus susceptibles d'avoir des niveaux d'EBV réactivés dans leur sang.

Les malades qui ont des auto-anticorps

4/6
Covid long : les 6 profils les plus à risque d’en souffrir

Les auto-anticorps sont des anticorps qui s'attaquent aux propres cellules de l'organisme. Une étude a montré que les patients atteints de la covid-long en avaient un taux élevé.

"Ils semblent avoir un nombre accru d'anticorps dans leur sang, mais nous ne savons pas pourquoi ni comment", a expliqué à Fortune la Dr Alba Miranda Azola, codirectrice du programme post-aiguë COVID-19 à la faculté de médecine de l'Université Johns Hopkins.

Les malades de la covid-19 qui ont eu des symptômes neurologiques

5/6
Covid long : les 6 profils les plus à risque d’en souffrir

Le Dr Panagis Galiatsatos, professeur adjoint à la division de médecine pulmonaire et de soins intensifs de Johns Hopkins, avance dans les colonnes de Fortune une possible atteinte des neurones. Ses patients atteints du covid long ont souvent présenté des symptômes neurologiques comme une perte de goût ou d'odorat et de mauvais maux de tête lors de leur infection.

Les personnes non-vaccinées

6/6
Covid long : les 6 profils les plus à risque d’en souffrir

Les données sont un peu contradictoires concernant les vaccins, toutefois ils semblent bien réduire les risques du covid long. 

"Certaines études disent beaucoup, certaines disent 10%, mais le message global est que les vaccins diminuent le risque de COVID long", a confirmé le Dr Azola.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : https://fortune.com/2022/07/03/long-covid-whos-most-at-risk-of-developing/
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0092867422000721
https://www.researchsquare.com/article/rs-1749502/v1