Cortisone : ses indications comme traitement de l'allergie

© Istock
Lorsqu'elles sont peu graves, les allergies nécessitent simplement des médicaments antihistaminiques. Face à des allergies aiguës avec des symptômes sérieux, un traitement par cortisone peut être nécessaire. Les indications doivent être précises, en raison des multiples effets secondaires de la cortisone.
PUB

Quand faut-il prescrire de la cortisone en cas d'allergie ?

Les phénomènes allergiques dont les symptômes sont peu marqués, qu'ils soient ORL ou cutanés, ne nécessitent pas de cortisone au long cours. Des médicaments antihistaminiques, pris régulièrement lors du contact avec l'allergène, suffisent à soulager les symptômes. Face à une allergie aiguë, avec œdème de Quincke et/ou difficultés respiratoires, une dose importante de corticoïdes est nécessaire pour éviter les complications, qui peuvent être graves. En cas d'allergie chronique, avec des symptômes gênants ou de l'asthme, une petite dose de cortisone peut être prescrite au long cours.

PUB
PUB

Quels sont les effets secondaires de la cortisone au long cours ?

Lorsqu'elle est prise ponctuellement, même à des doses élevées, les effets secondaires de la cortisone ne s'installent pas. Si elle est utilisée au long cours, même à petite dose, des effets indésirables sont à surveiller. Il s'agit de l'installation d'un diabète cortico-induit, d'une hypertension artérielle, d'une ostéoporose, d'une prise de poids... C'est pourquoi l'indication de la corticothérapie au long cours doit toujours être discutée et il est parfois préférable d'envisager une désensibilisation.

Publié par La Rédaction E-Santé le Lundi 29 Octobre 2018 : 12h00
La rédaction vous recommande sur Amazon :