Contraception hormonale : mode d'emploi

Comme leur nom l'indique, les contraceptifs hormonaux sont composés d'hormones, à savoir une association d'oestrogènes et de progestatifs ou des progestatifs seuls. Avec une efficacité de 99%, ils sont vraiment très sûr. Des effets secondaires sont possibles, mais peu fréquents. Mais comment choisir le bon contraceptif hormonal ? Petite présentation...

Publicité

Contraceptifs hormonaux : comment ça marche ?

Les contraceptifs hormonaux agissent de différentes façons : en bloquant l'ovulation, en modifiant l'endomètre (muqueuse qui tapisse l'utérus) et/ou en modifiant la glaire cervicale (sécrétion qui permet le passage des spermatozoïdes à travers le col de l'utérus durant la période d'ovulation).

Publicité
Publicité

Pilule : l'amie de tous les jours

La pilule est souvent le premier moyen contraceptif prescrit. En effet, si le dosage hormonal ne convient pas, on peut en essayer une autre. La pilule doit être prise tous les jours pendant trois semaines, avec une pause la quatrième semaine, le temps d'avoir des règles. Certaines pilules peuvent cependant être prises en continu, ce qui supprime les règles pour de bon mais peut parfois entraîner de petits saignements occasionnels.

Avantages : Même si on effectue la pause d'une semaine, les règles sont généralement moins longues, moins abondantes et moins douloureuses que sans contraceptif.

Inconvénients : Les possibles effets secondaires (nausées, maux de tête et tension mammaire). Il faut aussi penser à la prendre quotidiennement.

 
Publié par Candice Vanhecke le Vendredi 26 Novembre 2010 : 12h52
Mis à jour le Vendredi 01 Juillet 2016 : 18h18
Source : Dr Anne Pecher, gynécologue