Connaissez-vous le grondin ?

Publié le 17 Mars 2014 | Mis à jour le 17 Mars 2014
Auteur(s) : Paule Neyrat, Diététicienne
© Istock

Certainement, mais comme la plupart, vous l’appelez « rouget ». Ce poisson est rouge, effectivement, mais il est d’une autre famille que le rouget barbet, même s’il est parfois étiqueté « rouget grondin » chez les poissonniers. 

PUB

Le grondin a une grosse tête, c’est avant tout ce qui le distingue du rouget barbet. Et cette tête couverte de plaques osseuses n’est pas particulièrement attirante.

Il mesure de 20 à 60 cm, sa taille moyenne est de 35 cm environ. Et son nom vient de ce que, lorsqu’on le sort de l’eau, il grogne bruyamment.

Sa chair est moins fine que celle du rouget mais néanmoins très bonne.

PUB
PUB

Et il est surtout beaucoup moins cher.

Pour le choisir bien frais, vérifiez que ses écaille tiennent bien, que les barbillons sous sa bouche soient bien visibles et que celle-ci soit fermée.

Le grondin doit être d’un rouge franc, mais il est normal que le dos soit parfois un peu gris.

S’il n’a pas sa tête, n’achetez pas, c’est qu’il n’est vraiment pas frais. S’il est présenté vidé sur l’étal du poissonnier, méfiez-vous et reniflez-le.

Faites-le vider et écailler par le poissonnier car il a plein de petites nageoires plutôt piquantes.

Comme tous les poissons, le grondin est riche en protéines, pauvre en calories (115 environ pour 100 g). Il contient en moyenne 3,5 g de lipides bien fournis en Omega 3 et pas mal de vitamines du groupe B et de sels minéraux.

Paule

Mots-clés : Grondin, Poisson
Soumis par Paule Neyrat le
PUB
PUB

Contenus sponsorisés