Comprendre l'algodystrophie de la main après une opération du canal carpien

© Istock

L'algodystrophie est une complication fréquente de la chirurgie du canal carpien. Elle est très handicapante par ses symptômes douloureux et fonctionnels et par sa durée. L'algodystrophie doit être repérée le plus tôt possible.

PUB

Comment l'algodystrophie se manifeste-t-elle après une opération du canal carpien ?

L'algodystrophie est une complication fréquente des traumatismes et interventions chirurgicales de la main. Elle touche plutôt les femmes que les hommes et peut survenir après une intervention pour un syndrome du canal carpien. Elle survient quelques jours à quelques semaines après l'intervention. Son origine n'est pas totalement élucidée, mais un contexte psychologique d'anxiété est fréquent. Elle se manifeste par des douleurs et une impotence fonctionnelle d'installation progressive au niveau des doigts, de la main et du poignet. Ces douleurs suivent les trajets des nerfs sensitifs et se manifestent comme des brûlures ou des décharges électriques. Elles peuvent être nocturnes. Puis, la main enfle. Il peut y avoir une hypersudation et des troubles de la coloration de la peau. Les ongles peuvent être fragilisés et cassants. Le risque est la chronicité et l'enraidissement articulaire.

PUB
PUB

Quel bilan faire pour diagnostiquer l'algodystrophie ?

Dans un premier temps, pour diagnostiquer une algodystrophie, on peut proposer une radiographie de la main et du poignet, qui va montrer des signes indirects comme la déminéralisation osseuse, avec parfois des géodes ou des signes d'ostéoporose. Mais l'examen le plus performant pour faire le diagnostic est la scintigraphie osseuse. Un produit radioactif est injecté par voie intraveineuse. La main atteinte d'algodystrophie va davantage fixer ce produit que l'autre main, ce qui est très évocateur de la maladie. La scintigraphie va permettre de visualiser l'atteinte vasculaire, celle des tissus mous et l'atteinte osseuse.

Comment prendre en charge une algodystrophie après une chirurgie du canal carpien ?

Le traitement de l'algodystrophie est symptomatique. Un syndrome algoneurodystrophique peut disparaître sans séquelles après un an. Parfois, il peut durer plus longtemps, mais dans ces cas le contexte psychologique tient une place prépondérante. Plus la prise en charge est commencée tôt, plus l'espoir de guérison rapide est grand. On propose des traitements antalgiques ou anti-inflammatoires, que l'on peut associer à des médicaments vasodilatateurs. Lorsque le syndrome inflammatoire est sévère, on peut traiter par une corticothérapie de courte durée. Les médicaments doivent être associés à une prise en charge complémentaire rééducative par soins de kinésithérapie comportant de la mobilisation douce et des massages. L'électrothérapie et les bains écossais, alternant le chaud et le froid, ont prouvé une certaine efficacité. Enfin, le port d'orthèses d'immobilisation est proposé dans les périodes de fortes douleurs, mais celui-ci ne doit pas être constant. La patience fait partie intégrante de la guérison d'une algodystrophie de la main.

Publié le 05 Décembre 2018
Auteur(s) : La Rédaction E-Santé
Source : Algodystrophie, Institut Français de Chirurgie de la Main
Algodystrophie, Centre chirurgical de la main d'Avignon
L’algodystrophie (Syndrome douloureux régional complexe de type 1), CHRU de Tours