Comment tripler ses chances d'arrêter de fumer ?
Sommaire

Quelles sont les particularités de ce programme ?

Jean-François Etter : Le programme interactif.

  • Les forums et chat (qui ont beaucoup de succès).
  • Les témoignages (aussi beaucoup de succès).
  • Des FAQ et fiches d'informations.
  • Des adresses.
  • Le site est disponible entièrement en 4 langues (français, allemand, italien, chinois) et partiellement en 4 autres langues (danois, anglais, géorgien, serbo-croate).
  • Le site s'affiche en premier quand on tape « arrêter de fumer » dans les principaux moteurs de recherche.
  • Mais la particularité qui le distingue d'autres sites, c'est qu'il est sous la direction d'un chercheur qui a publié plus de 50 articles scientifiques (moi, modestement). Donc la validité scientifique des informations disponibles sur le site est garantie.
  • Surtout, ce qui le distingue aussi, c'est que stop-tabac.ch (ne pas confondre avec stop-tabac.com, rien à voir), a été classé parmi les 5 meilleurs sites sur l'arrêt du tabac, par 2 études distinctes (l'une anglaise et l'autre américaine), à paraître dans 2 journaux scientifiques. Les autres sites classés sont américain, canadien, anglais et australien.

Sur quoi vous reposez-vous pour affirmer que les fumeurs qui suivent ce programme " stop-tabac.ch " ont 2,6 fois plus de chances d'arrêter de fumer ?

Jean-François Etter : Sur les résultats d'un essai réalisé auprès de 2.934 fumeurs quotidiens, et publié dans un excellent journal scientifique américain, les Archives of Internal Medicine. Dans cette étude, seule la moitié des participants (1.467) ont reçu le programme. Celui-ci consistait en un questionnaire évaluant le degré de dépendance, la motivation à arrêter, etc. (62 questions). Les participants recevaient ensuite par la poste une lettre individuelle, rédigée par l'ordinateur en fonction du profil de chacun. Ils ont reçu en moyenne 1,5 lettre et des brochures, pendant 6 mois. Après 7 mois, on a compté ceux qui avaient arrêté de fumer (2,2% dans le groupe témoin contre 5,8% dans le groupe qui a reçu le programme, soit x 2,6). Ce programme produit donc un nouvel ex-fumeur tous les 28 participants. (Pour comparaison, les substituts nicotiniques produisent un nouvel ex-fumeur tous les 14 sujets traités : 10% de succès sous placebo contre 17% sous vraie nicotine, voir revue sur www.Cochrane.org).L'étude a été réalisée par la poste, pas sur Internet. Mais sur Internet, davantage de services sont disponibles (forum, chat, témoignages, FAQ, liens), ce qui devrait augmenter encore l'impact.Mais il est vrai qu'on n'a pas d'évidence scientifique de l'efficacité des sites Internet sur l'arrêt du tabac. Je reviens d'une conférence au Canada sur les sites d'aide à l'arrêt du tabac, où ce manque d'études a été confirmé, mais certaines sont déjà en cours (y compris par nous-mêmes).

* Jean-François Etter, diplômé en tabacologie, est chercheur à l'institut de médecine sociale et préventive de Suisse. Il a créé le site www.stop-tabac.ch.

Pour consulter directement le site www.stop-tabac.ch : cliquez ici

Vous êtes à 6 étapes de votre objectif ! Découvrez les étapes suivantes...

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :