Comment les plus de 70 ans voient-ils leur santé ?

Plutôt que de questionner tous les Francais sur la prise en charge des personnes âgées, pourquoi ne pas interroger les intéressés eux-mêmes sur la facon dont ils percoivent leur santé ? Forts de ce raisonnement, le mensuel Notre Temps et Mondial Assistance publient les résultats d'une étude réalisée auprès des plus de 70 ans.
Publicité

Comment les personnes âgées de plus de 70 ans perçoivent-elle leur santé ?

Cette approche directe donne des résultats assez différents des perceptions habituelles. Selon l'étude réalisée par TNS Sofres, 55 % des personnes de plus de 70 ans s'estiment ainsi en bonne santé. Mais 26 % se jugent confrontés à une perte d'autonomie personnelle et 19 % déclarent avoir besoin d'aide pour la gestion du foyer.

Si l'on entre dans le détail, il apparaît que seule une très faible proportion de répondants indique avoir des difficultés pour se lever ou se coucher (5 %), lire (7 %), faire sa toilette et s'habiller (8 %), se déplacer à l'intérieur du domicile (8 %) ou préparer ses repas (9 %). Les personnes déclarant éprouver des difficultés sont toutefois nettement plus nombreuses lorsqu'il s'agit de se promener en dehors du domicile (21 %), de faire les courses (24 %) ou le ménage (38 %).

Autre élément, qui montre que la dépendance reste un sujet délicat : seuls 41 % des répondants "autonomes" déclarent avoir déjà parlé spontanément avec leur entourage du risque d'être un jour dépendant, tandis que 47 % se refusent à aborder le sujet. En revanche, 24 % des personnes interrogées affirment en avoir déjà parlé à l'extérieur, principalement avec le médecin traitant, mais aussi au sein d'associations ou avec la caisse de retraite ou la mairie.

Publicité
Publicité

S'il reste encore peu évoqué, le sujet de la perte d'autonomie constitue une préoccupation forte : 76 % des répondants y pensent souvent (12 %) ou de temps en temps (64 %). Et près de 60% des personnes de plus de 70 ans déclarent avoir déjà pris des dispositions pour y faire face. Celles-ci se traduisent notamment par un aménagement du logement (27 % des répondants), la souscription d'un contrat d'assurance dépendance (22 %), un déménagement dans un logement plus adapté (11 %) ou situé à proximité de ses proches (10 %), ou encore l'installation d'un système de téléalarme ou de téléassistance (6 %).

Les craintes exprimées par les personnes de 70 ans et plus concernent principalement la perte de mémoire (59 % de citations) et la perte d'autonomie (50 %). Viennent ensuite la perte de la vue (40 %), les deuils (36 %), la limitation des mouvements (34 %) et l'isolement et la solitude (27 %).

En dépit de ces craintes, près d'un tiers des personnes aujourd'hui autonomes indiquent qu'elles auraient peur de déranger en demandant de l'aide et n'appelleraient leur entourage qu'en cas d'extrême nécessité.

Enfin, en termes de réponses à la perte d'autonomie, l'étude montre que prédominent deux solutions : l'appel aux services à la personne (69 % des personnes déclarant un besoin d'aide dans la gestion du foyer et 66 % de celles se disant en perte d'autonomie personnelle) et l'appel à l'entourage familial (respectivement 56 % et 64 %). Point très positif : plus de 9 répondants sur 10 se déclarent satisfaits des prestations et des relations avec les services d'aide à la personne.

Étude réalisée du 22 au 27 septembre 2008 par téléphone, auprès d'un échantillon de 1 000 abonnés à Notre Temps âgés de 70 ans et plus, représentatif de cette population (en termes de sexe, âge, région et agglomération). Compte tenu du mode de recueil (téléphone), les personnes très dépendantes n'ont pas été incluses dans l'échantillon.

 
Publié le Vendredi 05 Décembre 2008 : 01h00
Mis à jour le Lundi 08 Décembre 2008 : 01h00
Source : Hopital.fr