Comment faire l'amour debout

© Istock

Et si vous sortiez de la routine pour vos parties fines ? En dehors du lit, de nombreuses options s'offrent à vous. Et il n'y a pas besoin d'être un acrobate accompli pour faire l'amour debout. Explications et conseils de Jean-Luc Boyer, sexothérapeute à Paris.

Publicité

Au bureau, dans l'avion, en forêt… Faire l'amour hors du lit alimente de nombreux fantasmes chez les hommes comme les femmes. Et passer à l'acte n'est pas une mauvaise idée ! En plus de casser la routine de vos ébats, cela peut permettre d'expérimenter de nouvelles sensations.

Mais attention, "la position debout permet des angles de pénétration très sensibles, avertit Jean-Luc Boyer, sexothérapeute à Paris. Elles peuvent offrir beaucoup de plaisir mais aussi d'inconfort". Pour éviter les accidents, suivez le guide.

Publicité
Publicité

5 positions à tester

Faire l'amour de dos

Parmi les multiples positions amoureuses à expérimenter, bon nombre nécessitent d'être debout. Commençons par la plus classique : sur ses deux pieds, la femme tourne le dos à son compagnon et bascule le bas de ses reins. "Elle peut décider du rythme et de l'angle, surtout si monsieur est adossé à un mur", souligne Jean-Luc Boyer.

La posture de la liane

Le sexothérapeute conseille aussi de tester la posture de la liane, qui n'exige pas une grande souplesse ou une musculation trop développée.

"La femme s'agrippe autour du cou de son partenaire et enroule une jambe autour des reins de ce dernier tel une liane, explique notre interlocuteur. L'homme maintient cette jambe en soutenant la cuisse d'une main et soutient les fesses de l'autre main." Les plus souples pourront même poser leur cheville sur l'épaule du compagnon, pour une pénétration plus profonde.

Cette position, qui s'effectue face à face, permet de s'accorder sur un même rythme mais aussi de se regarder au cours du rapport sexuel. "En fonction des tenues, elle peut être accessible en différents lieux lorsque la pulsion devient irrésistible", ajoute Jean-Luc Boyer. De quoi assouvir de nombreux fantasmes.

Publié par Anne Valois, journaliste santé, Manon Anger, journaliste santé le Mardi 15 Mai 2018 : 16h02
Source : Remerciements à Jean-Luc Boyer, sexothérapeute à Paris