Comment choisir son massage

Thaïlandais, suédois, chinois, indien ou californien… Pour éliminer les tensions, le mal de dos, mincir ou mieux dormir… En thalasso, à vous de découvrir le massage qu'il vous faut !
PUB

Les massages thaïlandais et suédois

Il est également appelé Nuad Bo'rarn. Issu de la médecine thaïlandaise, très rythmé, le massage thaïlandais se recoit allongé sur un futon et vêtu d'un kimono (parfait pour les plus pudiques !). Il est pratiqué dans les spas ou espaces beauté des thalassos. Le masseur utilise ses mains, ses avant-bras, ses coudes, voire ses genoux et ses pieds pour enchaîner pressions, percussions et étirements. Pas d'affolement : les os craquent, cela peut faire un peu mal mais, à la clé, c'est le paradis garanti ! Tonifiant, le massage thaïlandais est idéal pour recharger vos batteries en cas de grosse fatigue. Son alternative soft, le massage suédois (avec quelques variantes), est lui aussi un complément idéal dans le cadre d'une cure de thalasso centrée sur la remise en forme.

PUB
PUB

Les massages chinois et aux pierres

Là encore, il en existe deux versions. Tout d'abord, le tuina : utilisé dans les hôpitaux chinois, il consiste à débloquer le corps grâce à des points de pression et des étirements appuyés. L'on peut en ressortir un peu cotonneux, mais les bienfaits sur le dos sont visibles immédiatement : la posture s'améliore, les épaules s'ouvrent, la colonne se redresse Seconde option : le massage aux pierres (parfois qualifié de indien !). Des galets ronds et chauds effleurent le corps puis sont déposés sur certains endroits précis pour dissoudre les tensions, améliorer la circulation et atténuer les douleurs. Le stress s'envole, et la nuit qui suit s'annonce en général ultra réparatrice ! Ces deux massages chinois sont effectués par des masseurs et des kinésithérapeutes diplômés d'état. Au préalable, n'hésitez pas à les informer d'éventuels antécédents médicaux.

Publié le 28 Juillet 2008
Auteurs : Emilie Veyretout, journaliste beauté