Les clés d'un allaitement réussi

La décision d'allaiter ou non son enfant doit idéalement être prise avant la naissance. Pourquoi ? Simplement parce que l'allaitement maternel nécessite informations, préparation et organisation. C'est ainsi qu'une consultation d'allaitement est nécessaire avant le terme de la grossesse, afin d'élaborer ce projet et de l'adapter à la situation de la mère et du futur bébé.

La consultation d'allaitement anténatal : un impératif !

Avant l'arrivée du bébé, la question de l'allaitement doit être abordée au cours d'une consultation d'allaitement spécifique. C'est l'occasion de fournir au couple des conseils d'organisation et de modalités de mise en oeuvre. Il faut savoir que l'allaitement maternel exclusif permet un développement optimal du nourrisson jusqu'à l'âge de 6 mois. La poursuite de l'allaitement jusqu'à 6 mois est donc un objectif. Il faut évoquer la possibilité de continuer à allaiter après la reprise du travail. En effet, reprendre son travail n'est pas forcément synonyme de sevrage. Il existe des alternatives au sevrage complet, adaptables à chaque mode de vie et à chaque désir.

Inestimables bénéfices de l'allaitement

Les bénéfices de l'allaitement doivent être rappelés à chaque occasion afin de favoriser l'allaitement. Ils sont inestimables pour le bébé, mais aussi pour la mère.

- L'allaitement est bénéfique pour le développement cérébral.

- Au-delà de 3 mois, l'allaitement exclusif diminue la fréquence et la gravité des infections digestives, ORL et respiratoires.

- Prolongé au-delà de 6 mois, il réduit le risque allergique des nourrissons à risque.

- L'allaitement contribue à la prévention de l'obésité dans l'enfance et à l'adolescence.

- Il diminue la tension artérielle et le taux de cholestérol à l'âge adulte.

- Une mère qui allaite perd plus vite du poids après l'accouchement.

- Le risque de cancer du sein et de l'ovaire avant la ménopause est diminué, tandis que plus tard, l'augmentation du risque d'ostéoporose est annulée.

En conclusion, l'allaitement doit être exclusif, le plus longtemps possible : 3 à 4 mois, c'est bien, et 6 mois c'est encore mieux !

Reste qu'allaiter n'est pas toujours évident, tant pour le bébé que pour la mère.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Truck D., Arch. Pediatr., 12 : S145-65, 2005 ; Recommandations PNNS (programme national nutrition santé), " Allaitement maternel : les bénéfices pour la santé de l'enfant et de sa mère ".