Les cigarettes aux plantes sont toxiques

Finalement, les candidats au sevrage tabagique n'ont pas intérêt à troquer leurs cigarettes contre les versions alternatives aux plantes. Ces fausses cigarettes, sans tabac ni nicotine, sont toxiques.
PUB

Réussir un sevrage tabagique est particulièrement difficile. Nombre de personnes recourent aux substituts nicotiniques (patches, gommes) et se font accompagner par un médecin pour accroître leurs chances de réussite. Et une fois sevrée, la très grande majorité des ex-fumeurs conserve pendant de longues années l'envie de « s'en griller une ». Ainsi, pour approcher ce rêve sans retomber dans la dépendance tabagique, fumer une cigarette aux plantes sans tabac ni nicotine est alléchant. Parallèlement à la politique de lutte contre le tabagisme et à l'augmentation du prix du tabac, ces substituts en vente libre en pharmacie sont de plus en plus consommés.

PUB
PUB

Or les tabacologues viennent d'alerter le ministère de la Santé sur la toxicité potentielle de ces fausses cigarettes et demandent leur retrait des pharmacies afin qu'elles rejoignent les bureaux de vente de tabac.

Goudron et monoxyde de carbone

D'une part elles contiennent des goudrons, mais en plus, elles produisent du monoxyde de carbone, un gaz très toxique qui se retrouve en plus grande quantité chez les anciens fumeurs car ils inhalent davantage la fumée pour compenser leur manque de nicotine.Au final, ces cigarettes sont cancérigènes en raison du goudron et entraînent un risque cardiovasculaire en raison du monoxyde de carbone.

Ceci étant dit, ne perdons pas de vue qu'il s'agit d'un produit de transition, dont la consommation est généralement à court terme. Les effets ne peuvent donc pas être comparés objectivement à ceux du tabac. Quoi qu'il en soit, il semble effectivement logique qu'un tel substitut potentiellement dangereux pour la santé ne soit pas vendu en pharmacie.

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 01 Septembre 2004 : 02h00
Source : DGS, août 2004.