Choc anaphylactique : un 'super choc' allergique

Anaphylaxie : quels allergènes ?

Seuls certains allergènes sont susceptibles de provoquer une réaction généralisée chez les personnes sensibilisées :

  • Certains médicaments et notamment la pénicilline, les anti-inflammatoires et bien d’autres encore.
  • Le venin d’hyménoptères (guêpes, frelons, abeilles, etc.).
  • N’importe quel aliment peut théoriquement provoquer une réaction anaphylactique.

    Certains sont toutefois plus souvent impliqués : l’arachide, le lait de vache, les œufs, les fruits à coque et le poisson.

Comment réagir en cas de choc anaphylactique ?

  • Si vous êtes équipé(e) d’une trousse d’urgence, prenez l’antihistaminique et utilisez la seringue d’adrénaline auto-injectable.
  • Assurez-vous que vous n’êtes plus en contact avec l’allergène en cause.
  • Appelez le 15 ou le 112 pour alerter les secours.
  • Restez où vous vous trouvez et évitez les efforts physiques.
  • Asseyez-vous ou allongez-vous si vous avez tendance à perdre connaissance.

Une fois à l’hôpital, une surveillance est nécessaire. Dans 30% des cas, l’anaphylaxie survient en effet en 2 étapes : une crise initiale suivie plusieurs heures plus tard d’une seconde crise parfois plus sévère.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Merci au Dr Françoise Pirson, allergologue au Centre de l’allergie des Cliniques universitaires Saint-Luc à Bruxelles.