La chlamydia : en hausse, comment se protéger ?

Chlamydia : il faut se faire dépister !

On le voit, le dépistage, même en l'absence de symptômes, est capital pour toute personne susceptible d'avoir contracté la chlamydiose. Mais qui, alors, est susceptible d'avoir attrapé cette maladie ?

Après tout rapport sexuel non protégé

La réponse est simple, c'est toute personne – homme ou femme – qui a eu un rapport sexuel non protégé par le port d'un préservatif. Les chlamydiae se transmettent par contact direct entre les muqueuses, donc un rapport complet n'est pas nécessaire pour être contaminé. Le dépistage est donc hautement conseillé (un simple test à partir des sécrétions et un test urinaire peuvent mettent la bactérie chlamydia en évidence)… D'autant plus que les traitements antibiotiques contre les chlamydiae sont très efficaces (à condition de traiter les deux partenaires simultanément) !

Publicité
Publicité

Dépistage anonyme et gratuit

Alors en cas de doute, consultez votre médecin, gynécologue ou dermatologue, ou rendez-vous dans un CeGIDD (Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic), qui remplace les CDAG depuis le 1er janvier 2016 : http://www.sida-info-service.org/?Ou-faire-un-test-de-depistage.

 
Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 13 Mai 2013 : 10h03
Mis à jour le Mardi 03 Mai 2016 : 18h38
Source : Plateforme prévention SIDA. Harrison – principes de médecine interne, éd. Flammarion.