Chirurgie sexuelle à visée esthétique, restons prudents !

Mon sexe est-il beau ou non ? Cette question peut devenir obsédante pour certaines personnes. En effet, nous avons peu de moyens de comparaison, et quand ils existent, ils proviennent le plus souvent de la pornographie. Alors, des opérations chirurgicales sexuelles à visée esthétique injustifiées ou abusives se produisent malheureusement.
PUB

Chirurgie sexuelle pour les femmes

L'apparence prend tellement de place dans notre société qu'elle en devient primordiale dans la tête de certains. Il en est pour cela du sexe comme du reste du corps. Or cette zone est particulière puisqu'elle permet d'exprimer, de partager de l'amour. Elle en est d'autant plus sensible à l'importance d'être aimée.De plus en plus de jeunes filles ou de femmes s'imaginent que leur sexe n'est pas beau comme il devrait l'être. La question la plus souvent posée est celle de la taille des petites lèvres. Nombreuses sont celles qui les estiment trop grandes et ne pensent qu'à les opérer. Or, tailler dans le vif à cet endroit du corps n'est absolument pas anodin. En effet, les petites lèvres sont des organes sexuels qui gonflent sous l'effet du désir, forment un espace à l'entrée du vagin, le vestibule, et contiennent des capteurs de plaisir. Les mutiler est donc une idée a priori aberrante, surtout pour des raisons esthétiques, car il s'agit d'une volonté de normalité fantasmatique, les petites lèvres dépassant la plupart du temps des grandes lèvres de manière tout à fait naturelle ! Les petites lèvres participent au plaisir et les agresser peut aussi amoindrir le plaisir. La seule raison valable de les opérer pour en diminuer la taille, c'est la gêne mécanique à la marche...

PUB
PUB

Chirurgie sexuelle masculine

La chirurgie sexuelle esthétique masculine se défend lorsqu'il existe une véritable anomalie. L'absence d'un testicule remplacé par une prothèse permet à un homme de ne pas se sentir mutilé.De même, un sexe vraiment très court peut bénéficier d'un allongement (1 ou 2 cm seulement) ou d'une lipo-aspiration autour de sa racine en cas de coussinet de graisse important. Mais vouloir allonger un sexe de longueur normale expose à des risques, qui ne valent pas la peine d'être courus. Le ligament sectionné par le chirurgien, s'il est trop profondément coupé peut entraîner un pénis " en battant de cloche " qui, même en érection, continue à pointer la tête vers le bas, sans compter le risque opératoire lié à l'anesthésie.

Publié le 26 Juillet 2005 | Mis à jour le 28 Juillet 2005
Auteurs : Dr Catherine Solano