Chat d’intérieur : Comment le préparer à la liberté ?

Offrir la liberté à un chat jusqu’alors habitué à vivre en intérieur n’est pas sans risque. Cependant, si vous en avez l’occasion, le bien être supplémentaire lié à l’élargissement de son territoire en vaut la peine ! Ces quelques conseils vous aideront à préparer Félix à sa nouvelle autonomie.

Publicité

Nouveau territoire

Pour des raisons pratiques, surtout dans les agglomérations, nos chats domestiques sont souvent des chats d’intérieur. Nombre d’entre eux n’ont jamais été confrontés au monde extérieur. Cependant, lors d’un déménagement, lors de l’adoption d’un chat d’intérieur ou lors d’une période de vacances prolongée en maison de campagne, le chat peut être amené à devoir quitter son territoire clos et restreint pour se retrouver dans la nature. Il s’agit d’un animal territorial. Dès que vous lui aurez ouvert la porte ou lui aurez installé une chatière, il pourra explorer et délimiter son nouveau territoire. Il accèdera alors à un mode de vie se rapprochant plus de ses besoins physiologiques. Il pourra explorer, chasser, interagir avec des congénères…

Publicité
Publicité

Veillez à le protéger

Avant de lui offrir l’indépendance ultime, veillez à protéger votre félin de plusieurs virus hautement contagieux qu’il rencontrera via ses congénères. En pratique, s’il n’a jamais été vacciné il faut prévoir deux injections de vaccin à un mois d’intervalle avant qu’il ne soit correctement protégé. En outre, la stérilisation est indispensable d’une part pour réduire la surpopulation de chats déjà bien présente dans les villes et d’autre part pour le protéger du virus FIV (virus de l’immunodéficience féline) pour lequel il n’existe pas de vaccin et qui se transmet via la reproduction ou via des plaies de combats. De plus, une protection contre les puces sera aussi bienvenue.

Enfin, il convient d’identifier clairement votre chat à l’aide d’une puce électronique ou d'un tatouage et d’un collier portant une médaille gravée de votre numéro de téléphone. Ainsi, s’il est bloqué dans une propriété ou retrouvé blessé par autrui, vous pourrez rapidement être prévenu.

 
Publié par Anne Pensis, vétérinaire le Jeudi 26 Mai 2011 : 15h08
Mis à jour le Vendredi 27 Mai 2011 : 15h50