Chassez les allergies par le naturel !

Publié le 08 Juin 2009 à 2h00 par Julie Luong, journaliste santé
Nous sommes chaque jour plus nombreux à être touchés par les allergies. Face à ce phénomène, quelle place donner aux médecines douces ?
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La voie traditionnelle


Les allergies sont un véritable phénomène d'époque. L'OMS prévoit que, d'ici 2015, elles pourraient concerner jusqu'à 50% de la population! Pollens, acariens, aliments: des composants de notre environnement, au départ inoffensifs, sont devenus pour de nombreuses personnes de véritables plaies. Hypersensibilisés, les allergiques peuvent manifester des symptômes divers: éternuements, conjonctivites, démangeaisons, intolérance digestive… ce qui transforme parfois le quotidien en véritable parcours du combattant.

Face aux allergies, les médicaments comme les anti-histaminiques, les anti-inflammatoires ou les corticoïdes se montrent souvent efficaces, mais parfois insuffisants ou mal tolérés… C'est pourquoi, pour soulager leurs symptômes, de plus en plus de personnes se tournent vers les remèdes "naturels", en complément du traitement classique. Encore faut-il bien les choisir!

Attention, les médecines complémentaires proposées ici n'ont pas fait la preuve de leur efficacité. Elles peuvent donc apporter une aide supplémentaire, en aucun cas une solution !

L'art des huiles essentielles


Utilisées dans le bain, en inhalation, en application locale ou en massage, les huiles essentielles permettent d'améliorer certains symptômes allergiques, tout en apportant détente et bien-être. Les huiles de pin, de sapin, d'eucalyptus ou de menthe poivrée pourront être utilisées dans un diffuseur ou un bon bain tiède pour libérer les voies aériennes en cas de rhinite allergique. En application locale, l'huile essentielle de camomille permettra, quant à elle, de calmer les démangeaisons liées aux crises d'eczéma. Rappelons que les huiles essentielles ne doivent jamais être utilisées pures, mais préalablement mélangées à une huile de base (comme l'huile d'amande douce) et sont à éviter chez les femmes enceintes et les enfants. Dans tous les cas, demandez l'avis d'un aromathérapeute compétent afin de connaître les mélanges et les doses à privilégier selon vos symptômes.

Du côté des abeilles


La propolis est un élément fondamental de la ruche. Constituée de substances résineuses (récoltées sur les bourgeons et les écorces d'arbres) et de diverses sécrétions, elle est utilisée comme "mortier", mais aussi comme désinfectant par les abeilles. Mais la propolis possède aussi des vertus anti-allergiques, particulièrement dans la rhinite ou le rhume des foins. Elle est généralement administrée sous forme de gélules, en cure de six semaines. En cas d'eczéma, la propolis peut aussi être utilisée de manière externe sous forme de crème ou de pommade. Autre produit de la ruche, la gelée royale, aujourd'hui très en vogue, sera davantage utilisée pour lutter contre la fatigue et le stress, facteurs qui, vous le savez, peuvent aggraver sérieusement les symptômes allergiques… Une bonne raison pour privilégier les remèdes "plaisir" en complément du traitement classique.

Les hydrolats, vous connaissez?


Les hydrolats sont une sorte de version "soft" de l'aromathérapie. Ils contiennent des molécules actives mais à plus faibles doses que les huiles essentielles. Ils se révèlent particulièrement utiles pour traiter les conjonctivites allergiques. Utilisés en compresse, les hydrolats de lavande, de camomille ou de bleuet permettent de décongestionner les yeux fatigués et irrités.

Source : Jeanne Leprieur: "soigner ses allergies au naturel", éd. Anagramme.