Centres de bronzage : attention danger !

Publié par La Fondation ARC le Lundi 06 Juillet 2009 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 29 Janvier 2016 : 11h42
Les séances de bronzage en cabine augmentent le risque de cancer de la peau, notamment celui de mélanome. Elles ne préparent pas la peau au soleil et on ne peut en attendre un bénéfice santé. Hélas, trop peu de Francais ont conscience de ces faits pourtant scientifiquement établis.
PUB

La forte progression des cancers de la peau est attribuée aux cabines de bronzage

En France, en l'espace de 20 ans, le nombre de cas de mélanomes diagnostiqués chaque année a été multiplié par quatre chez les hommes et trois chez les femmes. Et selon une récente expertise britannique, il ne fait nul doute que l'exposition aux rayons ultraviolets (UV) descabines de bronzage contribue à l'explosion des cas de cancer de la peau, particulièrement agressif. C'est la raison pour laquelle l'Académie nationale de Médecine française a sonné l'alarme : les cabines de bronzage sont dangereuses et les Français doivent enfin en prendre conscience.

Il est depuis longtemps établi que les UV de type B abîment le matériel génétique (ADN) des cellules de la peau, favorisant ainsi l'apparition de cancer. De plus, on sait désormais que les UV de type A (ceux qui sont principalement émis par les lampes à bronzer) sont aussi nocifs que les UVB et jouent un rôle déterminant dans le développement des cancers de la peau. Dès lors, s'exposer aux UV, qu'ils soient naturels ou artificiels, constitue un facteur de risque de cancer. Et si s'exposer aux rayonnements du soleil est inévitable, pourquoi cumuler les risques en choisissant de s'exposer à des rayons artificiels ?

Les UV artificiels s'ajoutent aux UV du soleil et renforcent leur effet cancérigène.

PUB
PUB

Trop d'idées fausses autour des cabines UV

Je suis persuadé qu'un bronzage raisonnable est très sain. Notre corps en a besoin, notamment pour la synthèse de vitamine D " .

Le succès des salons debronzage est largement lié à des lacunes dans l'information délivrée au public : l'idée fausse selon laquelle les cabines UV ne sont pas dangereuses dès lors qu'on les utilise en respectant certaines règles et que l'exposition aux UV artificiels serait même bénéfique est encore trop répandue. D'après l'Académie nationale de Médecine, il n'y a pas de bronzage raisonnable : " toutes les études sérieuses montrent que, bien avant que n'apparaisse la pigmentation attendue par les utilisateurs de cabines UVA, des altérations de la peau sont déjà présentes et, pour certaines, définitives ; en outre, point qui n'est jamais signalé par les gestionnaires des centres de bronzage, la pigmentation obtenue n'aura aucune action protectrice lors des futures expositions au soleil " .

Selon un rapport de l'Organisation Mondiale de la Santé, un bronzage acquis en cabine n'a même pas autant d'effet qu'une crème solaire d'indice de protection égal à 2 ou 3.

Concernant la synthèse de vitamine D, une exposition à la lumière du soleil de 15 à 30 minutes par jour suffit pour synthétiser de 50 à 90 % de la dose dont notre organisme a besoin. Une alimentation équilibrée apporte le reste.

Les membres de l'Académie nationale de Médecine jugent la loi française encadrant l'utilisation des cabines de bronzageUV insuffisante car elle " laisse croire que, sous réserve d'une stricte observance des recommandations émises par les pouvoirs publics et d'un encadrement de cette activité par un personnel qui n'est formé qu'en quelques heures, l'utilisation des cabines émettant des rayons UV resterait acceptable " .

C'est pourquoi les Académiciens demandent de mettre l'accent sur une meilleure information du public au sujet du véritable danger associé auxUV artificiels.

A quand la mention " bronzer tue " sur les lits de bronzage ?

Publié par La Fondation ARC le Lundi 06 Juillet 2009 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 29 Janvier 2016 : 11h42
PUB
PUB
A lire aussi
Les cabines à bronzer augmentent de 20% le risque de mélanomePublié le 09/08/2012 - 22h00

Les UV artificiels en cabine contribuent-ils, à l’instar de ceux délivrés naturellement par le soleil, au développement des cancers de la peau ?Selon cette nouvelle étude, la réponse est clairement oui : le bronzage artificiel en cabine est responsable d’environ 800 morts par an en...

Les UV artificiels sont cancérogènes !Publié le 31/07/2009 - 00h00

C'est désormais officiel et clairement notifié : les UV artificiels, comme ceux délivrés par les lampes à bronzer, viennent d'être classifiés comme cancérogènes certains et non plus comme cancérogènes probables. Donc pour échapper au cancer de la peau, évitez de fréquenter les salons...

Plus d'articles