Santé : ce qui va changer au 1er janvier
Sommaire

Des médicaments ne seront plus remboursés

En 2018, plusieurs médicaments disparaissent de la liste des médicaments remboursés par l'Assurance maladie. Parmi eux, les myorelaxants à base de thiocolchicoside oral (Coltramyl® et génériques). Régulièrement prescrits en traitement des lombalgies, il est sous surveillance renforcée depuis 2014.

Cette molécule est suspectée d'effets génotoxiques. Mais ça n'est pas tout : dans son avis de 2016, la Commission de la transparence a jugé insuffisant le service médical rendu (SMR) du thiocolchicoside. En cause, son efficacité modérée, les nombreuses alternatives thérapeutiques et la faible tolérance du médicament.

Le Nurofenpro® en solution buvable et le Gynopura® 1% ne seront pas non plus remboursé, à la demande des laboratoires Reckitt-Benckiser et Besins International qui les distribuent.

Enfin, le prix de vente de certains médicaments va baisser. C'est le cas de plusieurs traitements de l'hypercholestérolémie comme les statines (rosuvastatine, pravastatine), le fénofibrate, un vaccin contre plusieurs méningocoques ou encore des immunosuppresseurs.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.