Carenity, le premier « réseau social pour les patients » français

Lancé en avril 2011, www.carenity.com est le premier réseau social en France dédié aux patients souffrant de maladie chronique et à leurs proches. Retour sur sa genèse et ses ambitions.

PUB

Un réseau social pour les patients

Offrir aux internautes atteints d’une pathologie chronique la possibilité d’entrer en contact avec d’autres patients souffrant de la même maladie, délivrer une information médicale de qualité et fournir des outils personnalisés de suivi de la maladie, tels sont les objectifs de Carenity.

A l’origine du site, le constat de son fondateur. Lorsqu’il a voulu aider un membre de sa famille atteint de troubles bipolaires, cet ex-conseiller en stratégie s’est trouvé confronté à une information surabondante et de qualité discutable. Il faut rappeler que, selon un sondage Ipsos pour le Conseil National de l’Ordre des Médecins en mai 2010, Internet est la deuxième source d’information en santé après le médecin pour 2/3 des Français. De plus, d’après le Pew Research Center’s Internet & American Life Projet de février 2011, la santé et le bien-être au sens large sont le sujet le plus discuté sur le web.

PUB
PUB

Fort de son constat, son fondateur a alors imaginé, sur le modèle des sites américains comme www.patientslikeme.com, une plateforme sociale permettant aux internautes de trouver une aide concrète et des services avancés. D’où le nom du site, contraction des mots anglais « care » (soin) et « community » (communauté).

Concrètement, le site propose 12 communautés soit autant de maladies chroniques. De l’asthme à la fibromyalgie en passant par l’obésité. L’objectif, à terme, est de couvrir les quelques 80 maladies chroniques recensées par l’OMS avec autant de communautés de patients.

Les informations médicales du site sont validées par des médecins tandis qu’un comité scientifique modère le contenu de l’espace patient. Autre élément qui importait à son fondateur, le respect de l’environnement médical et réglementaire français. Le modèle de collecte de données a été validé par la Commission Nationale de l’Information et des Libertés (CNIL) : l’anonymat est bien respecté.

Le patient acteur du suivi thérapeutique

Le projet voit le jour en 2011, année du « droit des patients » qui met en valeur la responsabilisation du patient. L’internaute-patient peut suivre l’évolution de sa santé grâce aux différents services proposés :

« Mon Profil santé »permet, via des outils graphiques, de suivre l’évolution des principaux marqueurs spécifiques de sa maladie. Cinq indicateurs (forme physique, humeur, poids, qualité du sommeil et date de la dernière consultation médicale) communs à l’ensemble des communautés sont complétés par des indicateurs spécifiques à chaque pathologie.

« Mes traitements » est un outil de suivi des traitements médicamenteux à partir duquel l’internaute peut donner un avis sur les effets bénéfiques et indésirables de chaque médicament.

« Mon tableau de bord » représente graphiquement l’évolution des indicateurs mis à jour dans le profil santé.

« Mes rendez-vous » permet d’être alerté, par email ou par SMS, 24 heures avant son prochain rendez-vous noté.

Publié le 13 Juillet 2011 | Mis à jour le 15 Juillet 2011
Auteur(s) : Hopital.fr
Source : Hopital.fr