Carence en fer : les causes possibles

© Istock
Fatigue non justifiée par un effort physique, essoufflement, pâleur, chute de cheveux, ongles striés, palpitations sont souvent révélateurs d’une carence en fer et doivent amener à consulter. Quelles sont les causes possibles d’une carence en fer ? Que manger en cas de carence en fer ?
Publicité

Les causes possibles d’une carence en fer

Une carence en fer peut être imputable à un apport insuffisant en fer, une perte de fer, voire les deux. C’est pourquoi les femmes, avec leurs menstruations, sont plus touchées par l’anémie ferriprive que les hommes. Parmi les causes de perte de fer, on trouve :

- les règles, les fibromes utérins ;

- le cancer de l’utérus ;

- les hémorragies digestives : gastrite médicamenteuse, cancer du côlon, ulcère du duodénum.

Publicité
Publicité

Parmi les causes d’un manque d’apport en fer, on recense :

- une alimentation trop pauvre en fer : notamment chez les végétaliens et les végétariens, le fer alimentaire étant surtout d’origine animale ;

- la consommation de thé, laquelle empêche la fixation du fer ;

- des besoins en fer accrus dans le cas d’une grossesse par exemple où la femme doit aussi pourvoir aux besoins en fer du bébé.

Que manger en cas de carences en fer ?

Pour couvrir les besoins journaliers d’une femme adulte non ménopausée, à savoir 18 mg de fer, deux solutions :

- une alimentation riche en fer : viandes rouges, volailles, abats, sardines, huîtres, soja, épinards, tofu, les féculents complets ;

- une supplémentation en fer par le biais de médicaments ou de compléments alimentaires.

Par ailleurs, pour une meilleure assimilation du fer par l’organisme, on doublera la prise de fer d’une prise de vitamine C (fruits et légumes frais).

Publié par La Rédaction E-Santé le Jeudi 12 Juillet 2018 : 13h01
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :