La Caravane d’été de la Croix-Rouge s’élance

Pour sa 10e édition, jusqu’au 21 août, la Caravane d’été de la Croix-Rouge française fait escale dans 15 villes (Lyon, Montpellier, Angers, Saint-Malo, etc.) pour informer et initier le plus grand nombre aux gestes qui sauvent et à la réduction des risques.

Publicité

L’objectif de la Caravane ?

Que les habitants et les touristes viennent à la rencontre des bénévoles pour se former et découvrir les activités des délégations locales de la Croix-Rouge française.

Au-delà de l’incontournable initiation aux gestes qui sauvent, l’équipe de la Croix-Rouge française propose une initiation à la réduction des risques. En effet, de l’accident domestique à la catastrophe naturelle ou technologique, le constat est identique : les Français connaissent mal les risques qui les entourent et ne sont pas assez préparés pour réagir face aux situations d’exception. Or, en apprenant les gestes qui sauvent et en prenant quelques mesures simples pour anticiper une catastrophe, il est possible d’en réduire nettement les conséquences. Chacun peut ainsi devenir l’acteur de sa sécurité et de celle de ses proches.

Publicité
Publicité

Les Français face aux situations d’urgence

Depuis plus de 10 ans, le nombre de catastrophes en France comme à l’étranger ne cesse d’augmenter. Pourtant, 62% des Français se sentent peu concernés*. Ils pensent que ça n’arrive qu’aux autres : 64% considèrent la France comme étant exposé à des dangers mais seulement 33% estiment que ces risques sont importants dans leur région. Moins d’une personne sur deux se sent suffisamment informée sur l’attitude à adopter, 55% seulement disent avoir déjà été confrontés aux messages d’alerte diffusés à la radio ou à la télévision parmi lesquels plus de la moitié n’a pris aucune mesure spécifique. Alors que, paradoxalement, ils considèrent qu’ils sont en capacité de réagir, les Français sont beaucoup moins formés aux gestes qui sauvent que d’autres Européens. Ainsi 46% des Français disent avoir déjà bénéficié d’une formation ou d’une initiation aux gestes des premiers secours, contre 74% des Allemands. Plus rassurant tout de même, 71% des Français considèrent avoir besoin de suivre une formation aux premiers secours.

Publié par Hopital.fr le Lundi 18 Juillet 2011 : 10h16
Mis à jour le Mardi 02 Août 2011 : 15h52
Source : Hopital.fr