Canneberge
La canneberge ou cranberry (Vaccinum macrocarpon) produit de petites baies rouges très utiles pour prévenir les récidives d’infections urinaires (cystites). 
© Adobe Stock
Sommaire

La canneberge (cranberry) en pratique

Si vous êtes une femme sujette aux infections urinaires récidivantes, vous pouvez consommer régulièrement sous forme de cure (1 mois en moyenne, pouvant être renouvelée) au moins 36 mg/jour des principes actifs contenus dans la canneberge (proanthocyanidines appelées fréquemment PAC) pour prévenir les récidives. Compter environ 30 g de canneberge fraîche ou 40g de purée de canneberge pour 36 mg de PAC (4).

Il peut être difficile de consommer cette dose en buvant seulement du jus de canneberge, par ailleurs souvent trop riche en sucres ajoutés, d’où l’intérêt de prendre des compléments alimentaires (sous forme de gélules ou de poudre) dont le dosage en PAC doit être mentionné. Certains fabricants proposent des préparations simples permettant d’absorber la juste dose en seulement une ou deux prises journalières.

Attention ! La canneberge est un moyen de prévention des récidives d’infections urinaires et non un traitement des infections urinaires, lesquelles imposent de consulter son médecin afin de bénéficier éventuellement d’un traitement adapté, seul moyen de prévenir les complications et les récidives.

Le conseil e-sante

Un bon moyen de prévenir les cystites est d’éviter de se laisser constiper.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Guide: 

Source :