Le cannabis, un facteur d'échec du sevrage tabagique

Les fumeurs de tabac sont plus souvent des consommateurs de cannabis que les non-fumeurs. Mais le fait de consommer du cannabis tout en étant fumeur de cigarettes est-il susceptible d'influer sur le sevrage tabagique ?
Publicité

C'est à cette question que se sont attaqués des universitaires américains (Université Johns Hopkins, Baltimore) en analysant les habitudes de consommation de 431 adultes âgés de moins de 45 ans et suivis ensuite durant 13 ans dans le cadre d'une vaste étude épidémiologique menée dans la région de Baltimore. Tous ces adultes avaient déclaré une consommation plus ou moins importante de tabac au moment de leur inclusion dans l'étude. Mais 41% n'avaient jamais consommé de cannabis, 27% déclaraient en avoir consommé au moins une fois au cours du mois passé et 9% signalaient une consommation quotidienne durant au moins 15 jours consécutifs lors dudernier mois.

Publicité
Publicité

Treize années plus tard, certains enseignements apparaissent clairement. Les fumeurs de tabac qui avaient déclaré être également consommateurs de cannabis étaient proportionnellement trois fois plus nombreux à continuer à fumer que ceux qui n'avaient jamais consommé de cannabis. L'usage quotidien de cannabis apparaissait comme un facteur prédictif très important d'échec du sevrage tabagique.

Les auteurs considèrent que les difficultés à rompre définitivement avec le tabac pourraient être l'un des principaux effets secondaires de la consommation de cannabis.Ce facteur d'échec doit être connu d'une part afin d'être recherché chez les candidats au sevrage tabagique car les solutions proposées seront sans doute appréciées en fonction de ce contexte particulier, d'autre part afin de sensibiliser aux dangers du cannabis ceux qui auraient aujourd'hui trop rapidement tendance à en banaliser la consommation.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 22 Janvier 2003 : 01h00
Source : Ford DE, Vu HT, Anthony JC., Drug Alcohol Depend, 2002 ; 67 : 243-8.