Cancers, attention aux traitements miracles

Publié par La Fondation ARC le Vendredi 15 Juillet 2011 : 10h40
Mis à jour le Jeudi 05 Février 2015 : 16h09

Vous, ou l’un de vos proches, êtes atteint d’un cancer. C’est une expérience éprouvante, qui vous affecte dans de nombreux aspects de votre vie, et qui peut vous rendre vulnérable. Il arrive que des personnes ou des organisations cherchent à profiter de ce désarroi. Elles peuvent vous proposer des méthodes présentées comme plus efficaces que les traitements classiques : au moyen de prospectus déposés dans les salles d’attente, sur des sites internet, ou encore par le bouche-à-oreille. Non validées scientifiquement, ces méthodes peuvent être dangereuses.

PUB

Soyez vigilants

Si vos interlocuteurs dénigrent les traitements proposés par l’équipe médicale qualifiée qui vous prend en charge.

S’ils vous recommandent d’arrêter ces traitements.

Si l’on vous promet des bienfaits qui surpasseraient de très loin les résultats des traitements proposés par votre équipe médicale.

Si l’on vous propose des séances gratuites pour essayer telle ou telle méthode.

Si l’on vous demande de vous engager en réglant à l’avance un certain nombre de séances.

Si l’on vous propose d’acheter un appareil ou un produit présenté comme miraculeux, souvent à prix très élevé, non remboursé par l’Assurance maladie.

Si la prise en charge prétend agir à la fois sur le mental et le physique, voire sur toutes sortes de troubles divers.

Si vos interlocuteurs abusent d’un langage pseudo-scientifique très complexe ou si, au contraire, ils prétendent avoir découvert un principe d’action extrêmement simple.

Si l’on vous conseille de vous couper de votre famille, de votre médecin, de votre entourage pour favoriser votre guérison.

PUB
PUB

Quelques conseils

En cas de doute sur des propositions qui vous sont faites, n’hésitez pas à interroger l’équipe médicale spécialisée qui vous prend en charge ou votre médecin traitant. N’hésitez pas à leur parler de la façon dont vous vivez la maladie et les traitements. C’est leur rôle de vous apporter les soins et soutiens nécessaires. Ils peuvent vous orienter si vous en avez besoin vers des professionnels spécialisés dans les domaines psychologique, social, nutritionnel...

À tout moment, vous avez la possibilité de demander un second avis médical.

Tout au long de votre prise en charge, les associations d’aide aux malades peuvent vous informer et vous accompagner dans vos choix.

Pour en savoir plus

La Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (MIVILUDES, www.miviludes.gouv.fr) peut vous renseigner sur des pratiques ou des méthodes qui vous sembleraient douteuses et qui présentent un risque de dérive sectaire.

Publié par La Fondation ARC le Vendredi 15 Juillet 2011 : 10h40
Mis à jour le Jeudi 05 Février 2015 : 16h09
Source : Arc
PUB
PUB
A lire aussi
Arrêt du tabac : combien ça coûte ?Publié le 11/01/2010 - 00h00

Arrêter de fumer est une aventure périlleuse qui nécessite de l'aide. Mais recourir à des substituts nicotiniques, au Champix, à un tabacologue, etc., combien ca coûte ? Chaque traitement ayant son prix, à quel budget faut-il s'attendre ?

IVG par médicaments : comment ça se passe ?Publié le 06/04/2018 - 15h02

Voilà plus de 40 ans que les femmes peuvent mettre fin à une grossesse non désirée. Et depuis plus d'un an, elles peuvent choisir un avortement médicamenteux pendant toute la durée légale. E-Santé vous explique en quoi il consiste.

Automédication : mode d'emploiPublié le 16/04/2007 - 00h00

L'automédication ? Oui bien sûr, à condition de respecter certaines règles. Celles-ci sont expressément soulignées dans le guide Vidal de l'automédication. Quand et comment recourir à l'automédication ? Comment bien utiliser les médicaments vendus sans ordonnance ? Etc.

Plus d'articles