Cancer du sein : savoir se faire conseiller
Sommaire

Dois-je informer mon employeur ?

Il s'agit d'une question délicate car il est difficile de savoir comment l'employeur va réagir en apprenant la nature de la maladie. Certains peuvent être tentés de licencier sous prétexte d'une longue absence. Dans d'autres cas, il peut s'agir d'une perspective de promotion qui va se trouver menacée. Heureusement, de nombreuses structures professionnelles font preuve d'une grande solidarité.De façon générale, il vaut mieux ne pas trop exposer sa vie privée dans le cadre professionnel. D'un autre côté, il est vrai qu'il n'est pas toujours facile de dissimuler sa fatigue ou d'expliquer des absences répétées. Ici encore, un soutien psychologique peut s'avérer utile de même que les conseils d'associations de patientes.

Quelles sont les réglementations concernant cette maladie ?

Vis à vis de l'assurance maladie, le cancer du sein entre dans le cadre des affections de longue durée (ALD), entraînant une exonération du ticket modérateur et une prise en charge à 100%.Des dispositions d'indemnisation et d'aménagement du travail sont prévues dans le droit du travail. Elles dépendent essentiellement de la profession exercée et du statut, salarié ou libéral. L'adaptation du temps de travail est possible dans certains cas.Un rendez-vous avec une assistante sociale peut être très utile afin d'être conseillée sur tous ces points et informée sur ses droits.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :