Cancer du sein : le diagnostic en un jour c’est possible !

Publié par Hélène Joubert, journaliste scientifique le Lundi 06 Juillet 2015 : 12h33
Mis à jour le Vendredi 24 Juillet 2015 : 10h30

Lorsqu’un cancer du sein est suspecté, diminuer l’angoisse des femmes en posant un diagnostic en un temps record, une seule journée, est le pari réussi des équipes de l’hôpital Tenon, à Paris*.

PUB

Tumeur du sein, une certitude en quelques heures

A l’occasion d’une mammographie de contrôle, voire d’un écoulement du mamelon… le doute s’installe. Le nodule décelé au niveau du sein est-il cancéreux ou bénin ? S’ensuit alors souvent un parcours du combattant pour les femmes qui, dans une anxiété permanente, passent examens divers, consultations et font le grand écart entre vie familiale et professionnelle. Limiter l’appréhension, l’inquiétude, générée par la suspicion d’un cancer du sein grâce au rendu rapide d’un diagnostic est l’idée du Centre de diagnostic du cancer du sein en un jour à l’hôpital Tenon (Paris) : « il y a une angoisse, nous y répondons dans la journée », résume le Pr Emile Daraï, à l’origine du projet et chef de service de gynécologie obstétrique et médecine de la reproduction*. Après une phase de rodage concluante, son originalité est d’être un des rares centres français proposant un parcours de soins consacré à la pathologie mammaire entièrement en un jour. Le soir même, le diagnostic, qu’il soit positif ou négatif, est annoncé ainsi que la planification des soins médico-chirurgicaux si nécessaires. Ceux-ci pourront débuter dix jours après, tout au plus ! ».

PUB
PUB

Réduire l’angoisse, accompagner les femmes

Pour Joëlle (60 ans, région parisienne), « tout est allé très vite, la terrible nouvelle vous percute, on reçoit une somme d’informations en une journée… mais cette prise en charge de A à Z en un temps réduit fut pour moi la meilleure solution : ça ne m’a pas laissé le temps de réfléchir et c’est tant mieux, je l’aurais mal vécu. Ça m’a sûrement évité de m’effondrer ». Le jour J - toujours le lundi - se déroule en quatre étapes. La première consultation avec un chirurgien et/ou un radiologue sénologues est suivie de la réalisation des examens (mammographie, échographie, micro et macrobiopsies, cytoponction, IRM mammaire éventuellement avec biopsie). L’obtention des résultats (étude morphologique des cellules isolées en 30 minutes et imageries comme l’IRM par exemple) permettra en fin de journée l’annonce du diagnostic et un éventuel plan de soins. Un véritable tour de force réalisé par des experts du cancer du sein (gynécologues, radiologues, anatomopathologistes et cytopathologistes) qui disposent d’un équipement de pointe.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publié par Hélène Joubert, journaliste scientifique le Lundi 06 Juillet 2015 : 12h33
Mis à jour le Vendredi 24 Juillet 2015 : 10h30
PUB
PUB
A lire aussi
Octobre rose : le mois du cancer du seinPublié le 08/10/2007 - 00h00

Le mois d'octobre est attribué au cancer du sein depuis 1994. Cette année encore, l'objectif est d'inciter les femmes à participer au dépistage précoce. Si elles étaient 70% à adhérer au dépistage, contre 50% actuellement, la mortalité par cancer du sein pourrait diminuer d'un tiers !

Auto-examen des seins expliqué en vidéoPublié le 19/08/2010 - 14h57

Trop souvent, un cancer du sein est détecté après qu'il se soit étendu à d'autres parties du corps. Un auto-examen régulier des seins est une étape importante pour un dépistage précoce.Les seins chez la femme, sont principalement composés de tissus adipeux et de glandes mammaires. Les...

Plus d'articles