Cancer du sein, dépister pour gagner !

Publié le 22 Octobre 2007 à 2h00 par Rédaction E-sante.fr
Toutes les femmes de 50 à 74 ans sont incitées à participer au dépistage organisé du cancer du sein. Chaque femme est également invitée à se renseigner sur ses propres facteurs de risque, à respecter certaines règles de prévention et enfin à reconnaître les signes d'alerte.
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Contre le cancer du sein : surveillance et mammographie de dépistage dès 50 ans

Dans le cadre du dépistage organisé contre le cancer du sein, toutes les femmes de 50 à 74 ans sont invitées à réaliser une mammographie tous les 2 ans, dans un centre agréé pour une prise en charge à 100% et une double lecture. Chaque femme sera sollicitée personnellement par un courrier de sa caisse d'Assurance maladie. Avant cet âge, l'autopalpation des seins est suffisante avec une consultation au moindre doute : grosseur non douloureuse, anomalie du galbe mammaire, inversion récente du mamelon, rougeur, oedème ou aspect peau d'orange, écoulement mammaire teinté de sang, douleur localisée et ganglions palpables au niveau des aisselles.

Le dépistage des femmes à risque de cancer du sein

Les femmes qui présentent des facteurs de risque de cancer du sein sont invitées à un dépistage individuel à organiser en collabotation avc leur médecin avant l'âge de 50 ans.

Quels sont les facteurs de risque du cancer du sein ?

  • L'hérédité est un facteur de risque de cancer du sein contre lequel on ne peut rien, excepté programmer une surveillance et un dépistage personnalisé afin d'éliminer le plus efficacement possible toute éventuelle tumeur débutante. On estime que 5 à 10% des cancers du sein sont associés à une mutation génétique (BRCA1, BRCA2). Ainsi, les personnes à haut risque, c'est-à-dire en cas de connaissance de cancer du sein dans la famille en ligne directe (mère, grands-mères, tantes, soeurs ou filles), doivent en parler à leur médecin pour voir l'opportunité de programmer un test biologique de prédisposition génétique (consultation d'oncologie).
  • L'âge : le risque de cancer du sein augmente avec l'âge, d'où l'instauration du dépistage organisé à partir de 50 ans.
  • L'imprégnation hormonale (estrogènes) : règles précoces (avant 12 ans), ménopause tardive (après 55 ans), absence de grossesse ou grossesse tardive (après 40 ans), absence d'allaitement.
  • Les antécédents personnels d'hyperplasie atypique au niveau mammaire.
  • L'exposition à des radiations ionisantes au moment du développement des seins.
  • L'obésité.
  • Une mauvaise hygiène alimentaire. Facteur commun à tous les cancers : excès d'alcool, de graisses animales et de sucre. Fateur associé au cancer du sein : acides gras trans.

En quoi consiste la prévention du cancer du sein ?

La mammographie de dépistage du cancer du sein constitue une étape essentielle de la prévention.

Ensuite, et notamment par rapport aux facteurs de risque cités précédemment, certaines habitudes de vie peuvent être modifiées et participer activement à la prévention :

  • Consommer 5 fruits et légumes par jour pour leur richesse en fibres et en antioxydants, molécules connues pour repousser les cancers.
  • Limiter les graisses animales.
  • Limiter très fortement toute prise d'alcool (le risque augmente dès le premier verre).
  • Pratiquer une activité physique régulière.
  • Eviter tout surpoids.
  • Veiller à un statut suffisant en vitamine D.
  • Arrêter de fumer et éviter les expositions passives.
Source : Institut national du cancer, octobre 2007.