Cancer du sein : avec le dépistage précoce, on en guérit !

Le mois d'octobre est teinté de rose, symbole de la lutte contre le cancer du sein. C'est l'occasion d'en parler, d'informer et de soutenir la recherche contre le cancer.
Avec 42.000 nouveaux cas par an, le cancer du sein continue à tuer 11.000 femmes chaque année en France.
Toutefois, il faut savoir qu'on peut survivre et même guérir de cette maladie. Près de 97% des femmes diagnostiquées précocement sont toujours en rémission au bout de cinq ans !
Publicité

Cette année, la campagne met l'accent sur le dépistage régulier et précoce qui permet de sauver bien des vies. D'où toute l'importance d'informer, afin d'encourager les femmes à réaliser des mammographies à partir de l'âge de 50 ans.C'est l'association « le cancer du sein, parlons-en ! » qui soutient le projet en France et bénéficie d'un partenariat entre un groupe de cosmétiques (Estée Lauder), un groupe de presse (Marie Claire) et une association animée par le Pr Claude Jasmin, cancérologue à l'hôpital Paul-Brousse à Villejuif (Vaincre le cancer).

Le site www.cancerdusein.org regroupe toutes les informations sur le mois du cancer du sein, les symptômes, le dépistage, le point de vue médical, psychologique, les progrès de la recherche, ainsi que de nombreux liens et adresses utiles. Au long du mois d'octobre, il offre également la possibilité de poser des questions à un médecin cancérologue, lequel répond personnellement.

Publicité
Publicité

Quels sont les symptômes d'un cancer du sein ?

Il est essentiel de les détecter le plus tôt possible, c'est pourquoi vous devez surveiller attentivement les modifications de votre poitrine. Toute grosseur nouvelle au sein ou à l'aisselle, toute modification de la forme ou de la taille de votre sein, tout écoulement par le mamelon, ou encore tout changement de l'aspect de la peau du sein ou de l'aréole (crevasses, pigmentations), doivent être signalés à votre médecin, car ils constituent les symptômes visuels les plus répandus qui doivent alerter.Le cancer du sein se présente le plus souvent sous la forme d'une petite boule qui peut être palpée parfois par la patiente elle-même. Cette petite boule peut également être visible sur une mammographie.Mais le plus souvent, il ne s'agira pas d'un cancer, mais d'une tumeur bénigne, comme par exemple un petit fibrome.

Rythme du suivi médical de dépistage

Il est essentiel d'être suivie régulièrement par un médecin traitant ou un gynécologue, qui en cas de doute, vous prescrira les examens nécessaires. A partir de 30 ans, ce suivi doit avoir lieu tous les six mois ou tous les ans. Entre-temps, vous devez pratiquer régulièrement une auto-palpation de vos seins. A partir de 50 ans, il faut également réaliser une mammographie tous les deux ans.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 27 Octobre 2004 : 02h00
Source : www.cancerdusein.org