Cancer du côlon : comment se déroule le dépistage

© Istock
Le cancer du côlon a plus de chances de guérir s’il est diagnostiqué suffisamment tôt. Au moindre symptôme du cancer colorectal, il faut consulter. Le dépistage du cancer du côlon peut être organisé ou individuel.
Publicité

Cancer du côlon : se faire dépister le plus tôt possible

Le diagnostic précoce du cancer du côlon permet de guérir plus vite et d’éviter les traitements lourds. C’est pour permettre ce diagnostic précoce que les pouvoirs publics ont mis en place une campagne de dépistage du cancer du côlon. Ce dépistage organisé s’adresse aux personnes âgées de 50 à 74 ans et s’effectue tous les deux ans.

Mais il est possible d'effectuer à tout âge un dépistage individuel du cancer du côlon si des symptômes font suspecter un cancer colorectal ou si l’on a des antécédents familiaux car il s’agit d’un facteur de risques. Des examens spécifiques sont généralement prescrits pour ces cas particuliers.

Publicité
Publicité

Dépistage du cancer du côlon : déroulement

Le dépistage du cancer du côlon repose sur un test immunologique à pratiquer à domicile. Le patient procède au recueil de selles grâce au dispositif qui lui est remis. Ce prélèvement s’effectue à l’aide d’une tige avec laquelle les matières fécales sont grattées à différents endroits. La partie striée du bâtonnet doit ensuite être recouverte avec le prélèvement. Il suffit ensuite de replacer le bâtonnet dans le tube, de refermer ce dernier puis de l’agiter. Après avoir indiqué la date du prélèvement, le patient envoie le test ou le dépose au laboratoire sous 24 heures.

Le résultat du dépistage est positif si du sang est détecté, ce qui ne signifie pas qu’il y a un cancer. Une coloscopie sera prescrite pour en connaître l’origine. Cet examen est effectué sous anesthésie.

Publié par La Rédaction E-Santé le Mercredi 04 Juillet 2018 : 12h01
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :