Cancer colorectal : comment booster le dépistage ?

Selon un sondage Ifop pour l’Association France Côlon, seul un Français sur trois participe au dépistage organisé du cancer colorectal.

C’est trop éloigné de l’objectif des 50 %, taux qui permettrait une diminution de 15 % de la mortalité liée à ce cancer. La mise à disposition d’un nouveau test immunologique devrait booster le dépistage national, espère-t-on…

PUB

Cancer du côlon : un cancer fréquent et meurtrier

Troisième cancer le plus fréquent chez l’homme avec 21.500 cas (après le cancer de la prostate et du poumon) et deuxième chez la femme avec 19 000 cas (après le cancer du sein), le cancer colorectal est aussi le deuxième cancer le plus meurtrier avec 17.500 décès par an (rapport INCa « La situation du cancer en France en 2011 »). Paradoxalement, c’est un cancer que l’on sait guérir dans 90 % des cas mais à condition de le dépister tôt. C’est pourquoi les autorités ont mis en place un dépistage généralisé à l’ensemble de la population. Or le taux de participation reste insuffisant.

Le dépistage du cancer colorectal reste insuffisant

Selon les résultats d’un sondage rendu public par l’Association France Côlon, seuls 31 % des 18 millions de Français concernés, âgés de 50 à 74 ans, se sont fait dépister en 2012-2013. Pourtant, 95% des Français déclarent connaître ce cancer, dont 35 % précisément et 51 % vaguement. Ils connaissent également assez bien les facteurs de risques de développer ce cancer, que sont l’âge (plus de 50 ans), les antécédents familiaux, les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (maladie de Crohn ou rectocolite hémorragique), la consommation excessive d'alcool et de viande rouge.

PUB
PUB

En outre, 90 % pensent que ce cancer se soigne et 86 % qu’il se dépiste facilement. Mais seul un Français sur trois se fait dépister.

Les autorités de santé espèrent que l’arrivée prochaine, prévue avant la fin de cette année 2014, des nouveaux tests immunologiques améliorera la participation. En effet, ces tests immunologiques seront plus simples d’utilisation, avec une fiabilité supérieure.

En attendant, le dépistage actuel repose sur le test Hémoccult, lequel détecte la présence de sang dans les selles. Il se réalise à domicile et il suffit ensuite d’envoyer les prélèvements à un laboratoire d’analyses médicales agréé.

Vous avez / avez eu un cancer colorectal ?

Si vous avez / avez eu un cancer colorectal, vous pouvez participer à l’enquête nationale lancée par l’Association France Côlon : www.association-france-colon.fr. Cette enquête porte sur le vécu et les attentes des malades : comment les malades sont-ils pris en charge ? Comment vivent-ils leur traitement ? Réussissent-ils à intégrer les essais cliniques ? Arrivent-ils à reprendre une vie sociale et professionnelle normale après l’hospitalisation ? Etc.

Son objectif : recueillir des témoignages pour mieux comprendre et ainsi mieux répondre aux besoins des malades et de leur famille, et apporter des solutions concrètes à leurs difficultés dans la vie quotidienne.

Pour en savoir plus sur e-sante.fr,notre guide cancer colorectal.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 29 Avril 2014 : 13h20
Mis à jour le Mardi 29 Avril 2014 : 18h08
Source : Association France Côlon, 28 avril 2014.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés