Cancer colorectal : bientôt un nouveau test de dépistage ?

© Istock

Les gastro-entérologues réclament l'arrivée rapide dunouveau test de dépistage du cancer colorectal, initialement prévue en mars 2013.

Plus sensible que l'actuel test Hémoccult, il devrait permettre de sauver de nombreuses vies.

PUB

Le dépistage organisé du cancer colorectal est peu suivi

Les cancers du côlon et du rectum constituent la deuxième cause de mort par cancer en France avec 17 500 décès par an, et 40 500 nouveaux cas diagnostiqués (chiffres du rapport de l’INCa « La situation du cancer en France en 2011 »).

Depuis décembre 2008, un programme de dépistage organisé du cancer colorectal concerne l’ensemble de la population âgée de 50 à 74 ans, qui est invitée à réaliser un test de dépistage tous les deux ans. Ce test consiste à rechercher la présence de sang occulte dans les selles (test Hémoccult) et permet d’obtenir une diminution de la mortalité par cancer colorectal d’environ un tiers chez les participants au dépistage.

PUB
PUB

Mais le taux d'adhésion à ce dépistage reste faible : seules 32,1 % des personnes concernées font ce test.

Des tests immunologiques plus efficaces

Dès 2008, la Haute Autorité de Santé (HAS) a recommandé le passage du test Hémoccult aux tests immunologiques.

Ces nouveaux tests de détection de sang présentent en effet plusieurs avantages :

  • ils détectent 8 cancers sur 10 au lieu de 4 cancers sur 10 pour le test Hémoccult, et 4 fois plus de lésions précancéreuses ;
  • la lecture des tests immunologiques est automatisée, ce qui enlève le risque de mauvaise lecture par erreur humaine ;
  • ils nécessitent un seul prélèvement de selles au lieu de 6.

La Secrétaire d’État à la Santé en 2011, Nora Berra, avait promis un passage aux tests immunologiques en mars 2013.

Presqu’un an plus tard, la Société Nationale Française de Gastro-Entérologie (SNFGE) a décidé d’alerter l’opinion publique sur le retard pris au détriment des patients.

« Mettre en place ce nouveau test nécessitera encore environ un an car il faut faire un appel d’offres, acheter les tests puis organiser sur le terrain la lecture et la distribution du test », indique le SNGE, qui demande « la publication d’un calendrier précis du passage au test immunologique ».

Des annonces en ce sens sont donc attendues dans le Plan cancer 3 (2014-2017), qui devrait être lancé par le Président de la République le 4 février 2014, à l'occasion de la Journée mondiale contre le cancer.

Publié par Hopital.fr le Lundi 27 Janvier 2014 : 06h00
Source : Hopital.fr
PUB
PUB

Contenus sponsorisés