Cancer du col et papillomavirus : questions / réponses (2e partie)
Sommaire

Quel est ce vaccin contre les papillomavirus ?

La vaccination contre les HPV figure dans le calendrier vaccinal depuis 2007. Elle immunise contre les virus de type 16 et 18 qui sont responsables de 70% de lésions précancéreuses du col. Lorsqu'on est vacciné contre ces deux souches, on diminue ainsi de 70% le risque d'avoir une lésion par ces virus.

La protection n'est pas de 100% car il y a d'autres virus qui ne sont pas concernés par le vaccin, mais avec cette vaccination, on fait considérablement chuter le nombre de lésions précancéreuses chez les femmes vaccinées. Attention, les vaccins ne sont pas thérapeutiques, mais préventifs. Ils ne seront jamais aussi efficaces et aussi performants que s'ils ont été entrepris chez les filles qui n'ont jamais eu de rapports sexuels. C'est pourquoi la vaccination n'est remboursée que chez les filles de 11 à 14 ans (avec rattrapage jusqu’à 19 ans révolus).

Il existe deux vaccins, tous les deux remboursés. Le Gardasil® est dirigé contre 4 souches de virus (16, 18, 6 et 11) et confère ainsi une protection supplémentaire contre les condylomes vulvaires, contrairement au Cervarix® qui protège uniquement contre les types 16 et 18. La vaccination se fait dans le muscle de l'épaule et nécessite 2 injections à 6 mois d’intervalle.

Qu'en est-il des hommes ?

Les hommes sont des porteurs opportunistes éphémères. Ils sont susceptibles de transmettre les papillomavirus et éventuellement de se contaminer. Mais lorsqu'on examine les partenaires des femmes qui ont des papillomavirus, il est exceptionnel qu'on retrouve une lésion de type papillomavirus.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Mots-clés : Papillomavirus
Source :