Le café protège les femmes de l’AVC

Selon cette étude suédoise, la consommation quotidienne de café réduit le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) chez les femmes.
© Fotolia

Le café, particulièrement connu pour ses propriétés excitantes, stimule également les fonctions cérébrales et contribue à améliorer certains paramètres comme la tension artérielle. Il serait enfin protecteur contre l’AVC. Preuve à l’appui, cette étude ayant été menée auprès de 34.000 femmes âgées de 49 à 83 ans. Durant une période de suivi de 10 ans, 1.700 AVC se sont déclarés .Or ces accidents vasculaires cérébraux se sont révélés être plus fréquents chez les femmes qui ne consommaient pas de café.

Finalement, après avoir considéré tous les facteurs de risque connus de l’AVC (surpoids, hypertension, diabète, fibrillation auriculaire, etc.), les femmes qui ont bu plus d’une tasse de café tous les jours ont vu leur risque d’AVC diminuer de 22 à 25%.

Comment expliquer ce phénomène ?

Selon les chercheurs, cet effet préventifde l’accident vasculaire cérébral serait dû aux propriétés antioxydantes du café.

Quelle est la bonne dose de café ?

Dans cette étude, la protection conférée par le café est observée dès une tasse de café par jour. Autrement dit, inutile de chercher les excès. En santé, seule la modération est bénéfique.

Dommage que cette étude n’ait pas inclus d’hommes...

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Larsson S.C. et coll., Stroke, édition accélérée en ligne, 10 mars 2011.