Bronchite chronique : un signe possible de cancer du poumon

Publié le 03 Mai 2018 par La Rédaction E-Santé
Le cancer des poumons est le premier des cancers dû au tabac. Mais comme de nombreux autres cancers, il se développe à bas bruit en entraînant peu de symptômes. Il faut donc prêter attention à tous les signes qui peuvent faire craindre ce cancer, la bronchite chronique étant l’un d’entre eux.
PUB
© Istock

Tabac et bronchites chroniques obstructives

PUB

Les bronchites chroniques obstructives (BPCO) sont des pathologies pulmonaires et bronchiques favorisées par la consommation de tabac. Comme de nombreuses maladies chroniques, la BPCO s’installe lentement avec des symptômes peu spécifiques et donc difficiles à identifier comme étant liés à cette pathologie. Il faudra pourtant prêter attention à un essoufflement à l’effort, à des difficultés à réaliser des exercices physiques et à une toux persistante. Ces signes en apparence mineurs doivent néanmoins amener à consulter un médecin pour s’assurer qu’il ne s’agit pas d’une BPCO ou, si c’est le cas, pour la prendre rapidement en charge.

PUB

BPCO et cancer des poumons

La BPCO peut constituer un signe de cancer du poumon. En effet, il n’est pas rare que les cancers pulmonaires se traduisent par un ensemble de symptômes tels qu’une aggravation d’une bronchite chronique déjà existante, des crachats sanglants et/ou une majoration des troubles respiratoires. Ainsi, si ces symptômes respiratoires persistent ou s’aggravent, il ne faut pas hésiter à consulter son médecin car il peut s’agir des premiers signes d’un cancer. Des examens complémentaires permettront de s’en assurer et, le cas échéant, de mettre en place un traitement adapté.

La rédaction vous recommande sur Amazon :