Bronchiolite : la vidéo d’un bébé fait le buzz sur Internet

Publié le 16 Janvier 2019 à 11h36 par Laurène Levy, journaliste santé
La vidéo de Luna, un bébé filmé en détresse respiratoire à cause d’une bronchiolite, anime la toile. Sa mère souhaite communiquer sur les signes d’alerte de cette infection respiratoire dont a souffert le nourrisson.
© Adobe Stock

Avez-vous vu Luna respirer ? Cette petite fille a été filmée par sa mère, la blogueuse britannique Charlie O’Brien, à l’âge d’un mois, en septembre 2017. La vidéo, postée sur le compte Facebook de Charlie, a été visionnée par 2,4 millions de personnes à l’heure actuelle. Elle montre les difficultés respiratoires typiques d’une maladie dangereuses pour les nourrissons : la bronchiolite.

"C’est un signe qu’il faut amener votre bébé à l’hôpital"

"Quand Luna avait quatre semaines, elle a eu une journée pendant laquelle elle dormait vraiment paisiblement et pleurait à peine (chose inhabituelle pour Luna !). Je la regardais dormir à côté de moi et je me suis rendu compte que ça n’allait pas. J’ai déboutonné son body et voilà ce que j’ai vu" explique-t-elle dans sa publication Facebook.Sur la vidéo, la petite fille inspire et expire difficilement, et toute sa cage thoracique bouge lorsqu’elle respire, faisant "sortir" puis "rentrer" ses côtes dans une amplitude exacerbée. "Quand les côtes rentrent à ce point, c’est un signe qu’il faut amener votre bébé ou votre enfant à l’hôpital" avertit la mère de Luna. C’est ce qu’elle a fait de son côté : "Ella avait une bronchiolite et son taux d’oxygène était très bas. Heureusement, après une nuit sous oxygène, elle a très bien récupéré" témoigne Charlie, qui souhaite aujourd'hui faire prendre conscience aux jeunes parents des dangers que peut cacher une respiration exagérée chez les nourrissons.

Deux à quatre semaines de toux

La bronchiolite est une infection respiratoire des petites bronches due à un virus très contagieux et très répandu appelé Virus Respiratoire Syncytial (VRS). La phase épidémique débute généralement mi-octobre et dure tout l'hiver jusqu'à fin janvier, avec un pic durant le mois de décembre. Cette infection débute par un simple rhume. Puis, la toux se fait de plus en plus présente, l’enfant peut être gêné pour respirer et sa respiration peut devenir sifflante. Il faut alors rapidement consulter un médecin.Dans la majorité des cas, la bronchiolite se guérit en cinq à 10 jours de manière spontanée. La toux peut perdurer encore de deux à quatre semaines. Dans de rares cas, l'hospitalisation est nécessaire afin de surveiller la respiration et de mettre en œuvre des mesures de réanimation. Les décès liés à la bronchiolite sont très rares, inférieurs à 1%.

Six gestes anti bronchiolite

Six gestes quotidiens de prévention permettent de diminuer le risque de contagion :

  • se laver les mains avec de l'eau et du savon pendant 30 secondes avant et après un change et avant tétée, câlins, biberons, repas etc.;
  • éviter si possible d'emmener son enfant dans les endroits publics confinés tels que les transports en commun pour diminuer le contact avec des personnes enrhumées ;
  • ouvrir les fenêtres de sa chambre au moins 10 minutes par jour ; 
  • laver régulièrement les jouets et doudous ;
  • ne pas partager les biberons ;
  • ne pas fumer à côté des bébés et enfants.

 

Source : Compte Facebook de Charlie O’Brien
Votre enfant et la bronchiolite, Brochure co-écrite par le ministère chargé de la Santé, l'Assurance maladie et Santé publique France, 2017