La BPCO, une complication parfois précoce du tabagisme

La toux comme l'essoufflement chez un fumeur ne sont pas des symptômes « normaux », mais le signe de lésions pulmonaires. Ces symptômes apparaissent d'autant plus que le tabagisme a débuté dans l'adolescence et est féminin. Les ados et les femmes constituent les deux facteurs de plus grande vulnérabilité face aux risques du tabac, notamment bronchite chronique, maladies cardiovasculaires, polyarthrite rhumatoïde…
PUB

Parmi les complications du tabagisme figure la BPCO, bronchopneumopathie chronique obstructive. Deux erreurs sont fréquemment commises par le public à son sujet :

  • penser que ses symptômes, la toux et l'essoufflement, sont banals, voire " normaux " chez le fumeur. FAUX : ils traduisent les premiers signes de lésions pulmonaires pouvant mener vers l'insuffisance respiratoire chronique ;
  • penser surtout que les symptômes révélateurs d'une BPCO sont l'apanage des vieux fumeurs. FAUX également... à moins de considérer un individu de 35 ans qui a 20 ans de tabagisme derrière lui comme un vieux fumeur !

En effet, cette étude menée au Canada, à partir d'un échantillon de 34.144 personnes âgées de 35 à 64 ans, s'est intéressée à l'âge de survenue de deux maladies largement imputables au tabac, la BPCO (broncho-pneumopathie chronique obstructive) et les maladies cardiaques, ainsi que d'une maladie moins liée au tabac mais néanmoins plus souvent exprimée chez le fumeur que chez le non-fumeur, la polyarthrite rhumatoïde.

PUB
PUB

En ce qui concerne la BPCO, c'est dès la quatrième décennie (donc entre 30 et 39 ans) que la proportion de personnes souffrant de cette maladie respiratoire commence à varier en fonction des antécédents d'usage du tabac. Ensuite, cette proportion s'accroît avec la durée du tabagisme, mais aussi en fonction de deux facteurs de vulnérabilité : un commencement précoce du tabagisme, dès l'adolescence et le sexe féminin. Ainsi, à l'âge de 55 ans, plus de 5% des hommes qui fumaient depuis l'adolescence étaient atteints de BPCO, alors qu'ils n'étaient que 4% parmi les sujets de 60 ans ayant commencé à fumer au début de l'âge adulte ; chez les femmes, les proportions sont respectivement de 9 et 7%.

Plus globalement, ce sont 32% des hommes et 41% des femmes ayant commencé à fumer à l'adolescence qui souffraient d'au moins une des trois maladies précitées (BPCO, maladie cardiaque, polyarthrite rhumatoïde). Pour les hommes et les femmes ayant commencé à fumer à l'âge adulte, les proportions respectives sont de 24 et 29%. Et chez ceux et celles n'ayant jamais fumé, les chiffres tombent respectivement à 14 et 17% !

Publié le 14 Mai 2003
Auteur(s) : Dr Philippe Presles
Source : " Age au moment du diagnostic d'une maladie liée à l'usage du tabac ", rapports sur la santé, 2003 ; 2 : 9-20, www.
Voir + de sources
statcan.ca/Daily/Francais/030212/q030212j.htm