La bouche sèche : pourquoi et quelles conséquences ?

Publié le 09 Juin 2008 par Rédaction E-sante.fr
Une salive en quantité insuffisante donne une drôle d'impression de bouche sèche. Cette sécheresse buccale peut être passagère et parfois plus durable. Quelles peuvent être les causes de la bouche sèche ? Quelles en sont les conséquences ?
PUB

Les causes possibles de la bouche sèche

Une sécheresse de la bouche peut avoir pour origine une consommation insuffisante de boissons, une respiration par la bouche, l'anxiété, le stress. L'avancée en âge est également un facteur qui accentue la sécheresse de la bouche.

Maladies responsables de la sécheresse buccale

Plusieurs maladies sont connues pour diminuer la salivation : syndrome sec (ou syndrome de Gougerot-Sjögren : manque de salive et de larme), maladie de Parkinson, dépression, anxiété, maladie d'Alzheimer, douleurs chroniques, accidents vasculaires, maladies auto-immunes (notamment le sida), etc. Plus rarement, une intervention chirurgicale de la tête et du cou peut causer une sécheresse buccale si l'innervation des glandes salivaires est lésée. Parfois des calculs salivaires (agglomérats de minéraux dans la salive) obstruent le canal excréteur de la glande bloquant le flot salivaire.

Certains médicaments diminuent la quantité de salive

De nombreux médicaments sont susceptibles d'affecter la quantité de salive : antidépresseurs, antihistaminiques, antipsychotiques (neuroleptiques), tranquillisants, analgésiques, hypotenseurs, méthyldopa (traitement de la maladie de Parkinson), diurétiques, etc. Certaines chimiothérapies ou radiothérapies pour des cancers de la tête ou du cou sont aussi susceptibles d'entraîner de façon plus ou moins temporaire de tels effets secondaires.

PUB

Bouche sèche : quelles conséquences ?

Rappelons que la salive participe à la digestion en dégradant les aliments. Ainsi, toute diminution de salive affecte l'élimination des résidus alimentaires, ce qui a pour conséquence de favoriser les caries, notamment les caries du collet (au niveau de la jonction entre la couronne de la dent et la racine) et les infections buccales. La sécheresse de la bouche peut également gêner l'élocution. Et enfin, dans les cas plus graves, une bouche sèche entrave la mastication et la déglutition, pouvant entraîner des carences alimentaires.

PUB

Conseils anti-bouche sèche

En parler avec son médecin et/ou son dentiste afin d'en trouver l'origine (maladies, médicaments). A noter qu'un examen physique des glandes salivaires peut permettre de détecter un gonflement suggérant une obstruction du canal salivaire, ou des blocages fonctionnels. En cas de calculs salivaires, ils peuvent être ôtés manuellement en pressant sur la glande ou chirurgicalement.

Dans la majorité des cas, la sécheresse buccale est temporaire et peut être soulagée par les mesures de prévention simple :

  • Boire beaucoup.
  • Boire davantage lorsque l'on parle beaucoup.
  • Eviter les boissons et les aliments déshydratants : café, alcool, épices, aliments salés, etc.
  • Placer un humidificateur dans la chambre.
  • Eventuellement mâcher du chewing-gum (sans sucre) pour stimuler la salivation ou sucer des bonbons, ceci modéremment bien sûr.

Dans tous les cas, il est impératif de veiller à une hygiène buccodentaire irréprochable (brossage des dents, jets interdentaires, fil dentaire) et de consulter très régulièrement son dentiste, voire immédiatement au moindre problème buccodentaire.

Source : Centre Duke, Encyclopédie pratique de la nouvelle médecine, Robert Laffont.