La bonne cuisine des fêtes

Si certains ont déjà tout organisé pour les fêtes, d'autres réfléchissent encore à des menus originaux pour séduire leurs convives. Voici quelques précieux conseils pour allier plaisir et diététique lors des agapes...
PUB

L'apéritif

L'apéritif ouvre l'appétit et ne doit pas le couper Et il mérite bien mieux que les sempiternelles chips, cacahuètes et autres saucissons, très gras et très salés, qui incitent à boire plus encore ! Pourquoi ne pas joindre l'utile à l'agréable en garnissant des petits canapés de pain aux noix ou des blinis de fromage frais et radis, de saumon, de truite fumée, de tapenade d'olives ou de tomates, voire d'un peu de foie gras ? Pensez aussi au gaspacho, aux légumes à croquer, aux brochettes tomate/mozzarella, melon/jambon Ou encore aux mini quiches ou mini pizzas de légumes.

PUB
PUB

Les boissons

Dans le verre, servez des cocktails sans alcool, à base de jus de fruits maison et ne négligez pas les jus de tomate ou de légumes, très rafraîchissants. Ne multipliez cependant pas les plateaux et limitez les volumes, afin de laisser une « place » pour la suite. L'alcool est indissociable de la fête ? Mieux vaut opter pour une coupe de champagne ou un mousseux sec, voire un verre de bon vin (plus c'est cher ou de qualité, plus on le savoure du bout des lèvres), que de s'effondrer rapidement sous l'effet de plusieurs apéritifs qui mélangent sucre et alcool. Et à table, positionnez toujours deux verres, afin d'avoir un verre d'eau à porté de main et de diminuer ainsi la quantité d'alcool ingérée.

Publié le 18 Décembre 2006
Auteur(s) : Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste