Bleuet

© Fotolia

Le bleuet (Centaurea cyanus) est utilisé en cas de problèmes oculaires en collyre ou en lotion mais aussi pour apaiser les yeux, diminuer les cernes et dégonfler les paupières.

Publicité

Bleuet , fleur des champs de céréales

Le bleuet ou centaurée bleuet est une jolie fleur connue pour pousser dans les champs de céréales ; son nom anglais est d’ailleurs « cornflower » bien qu’on le rencontre aussi dans les prairies. Ces fleurs bleues finement découpées sont facilement reconnaissables à leur couleur bleu-violacé très caractéristique et au cœur de la fleur d’une teinte plus soutenue.

Autrefois répandu, le bleuet est devenu plus rare de par l’utilisation d’herbicides dans les champs de céréales. Il est assez simple de le cultiver dans son jardin pour le plaisir des yeux. Peu exigeant il se ressèmera d’une année sur l’autre.

Le bleuet contre les cernes et les troubles oculaires

Le bleuet bénéficie d’une longue utilisation en médecine populaire. Sainte-Hildegarde, au XII ème siècle, le mentionnait déjà. Il est principalement utilisé dans les soins des yeux : on le conseille en cas de conjonctivite, de fatigue oculaire ou d’irritations. Bien que peu documentée scientifiquement, cette utilisation est très répandue et le bleuet est considéré comme une plante majeure en cas de troubles oculaires. L’eau debleuet est très réputée pour apaiser les yeux, atténuer les cernes et dégonfler les paupières.

Les pétales sont aussi parfois consommés en infusion pour faciliter la digestion. Les fleurs contiennent des anthocyanosides aux propriétés antioxydantes.

Le bleuet appartient à la liste A (plantes médicinales utilisées traditionnellement) de l’Agence nationale de sécurité du médicament, et la société française d’ethnopharmacologie le classe dans les « plantes utilisées comme antiseptiques, antiprurigineuses ou anti-allergiques ». Elle le mentionne comme « collyre contre la gêne oculaire ou les irritations ».

Le saviez-vous ?

Selon la « théorie des signatures », qui consiste à mettre en parallèle l’aspect d’une plante avec l’organe ou la pathologie qu’elle soigne, le bleuet est, de par sa couleur, particulièrement recommandé aux personnes ayant les yeux bleus. Cette théorie en vogue jusqu’au 18ème siècle, recommandait le plantain pour les yeux marron et la camomille romaine pour les yeux dorés.

Guide: 

Publié par Audrey Gast le Vendredi 05 Mai 2017 : 14h34
Mis à jour le Vendredi 05 Mai 2017 : 14h36
Source : Petit Larousse des plantes qui guérissent, Editions Larousse.
ANSM - LISTE A DES PLANTES MÉDICINALES UTILISÉES TRADITIONNELLEMENT - Juillet 2014 -
Société Française d'Ethnopharmacologie - Plantes médicinales et pharmacopées traditionnelles http://www.ethnopharmacologia.org/.
PUB
PUB