Blanchiment des dents : quels risques ?
Publié le 21 Novembre 2005 à 1h00 par Rédaction E-sante.fr
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Le dentiste dispose de deux méthodes pour blanchir les dents

  • La première méthode de blanchiment des dents à disposition du dentiste consiste à éclaircir les dents elles-mêmes.
  • L'autre technique de blanchiment consiste à recouvrir les dents de facettes.

Le blanchiment direct des dents : quelles sont les différentes techniques ?

Chez les fumeurs ou les grands buveurs de thé ou de café, le chirurgien dentiste procède à un détartrage et à un polissage. L'arrêt du tabac est fortement conseillé.

Lorsque les dents sont foncées naturellement, on recourt à des techniques d'éclaircissement qui consistent à appliquer un produit éclaircissant spécifique (peroxyde de carbamide, peroxyde d'hydrogène ou perborate de sodium pour les dents dévitalisées).

L'application du produit éclaircissant se fait à l'aide d'une gouttière individuelle réalisée par un laboratoire de prothèses. Elle se réalise en une fois au cabinet du dentiste ou en plusieurs séances à domicile. A noter que la durée nécessaire au blanchiment des dents peut être parfois raccourcie par une activation à l'aide d'un laser ou d'une lampe spécifique.

Le principe de ce procédé est globalement identique à celui proposé par les kits de blanchiment à domicile en vente libre. Certains proposent d'appliquer le produit à l'aide d'un pinceau, de strip ou d'une gouttière comme chez le dentiste, sauf que celle-ci n'est pas personnalisée mais standard.

La nature du produit est toujours la même, mais la concentration est plus faible qu'au cabinet dentaire.

Quant aux bars à sourire, le procédé est également identique, sauf que la nature des produits utilisés n'est pas vraiment connue, tout comme leur concentration finale et le procédé d'activation.

Alors, quel est l'avantage de se rendre chez le dentiste pour un blanchiment des dents ?

Il est recommandé de consulter un dentiste si l'on veut avoir des dents plus blanches :

  • Pour limiter les effets secondaires du produit. Le produit appliqué correspond à de l'eau oxygénée fortement titrée, laquelle ne présente pas une parfaite innocuité pour l'organe dentaire.
  • L'usure de l'émail par brossages est plus importante après certaines méthodes d'éclaircissement des dents.
  • Les produits ne semblent pas totalement inertes vis-à-vis de la pulpe.
  • Les matériaux composites des obturations dentaires devenant moins durs et plus rugueux, ils ne s'éclaircissent pas de la même façon que les dents.
  • La concentration du produit proposé dans les kits de blanchiment à domicile en vente libre étant plus faible que chez le dentiste, la durée et la fréquence des applications sont plus élevées, et les dents davantage agressées.
  • Dans les bars à sourire, la nature exacte des produits n'est pas toujours connue, rendant le procédé peu sécurisé. Quant au résultat immédiat, il est obtenu à l'aide d'un produit activant pouvant rendre le produit agressif pour les dents.
  • En cas de racine dénudée (dents déchaussées), une sensibilité au chaud et au froid peut apparaître. Les conseils d'un dentiste sont donc là aussi importants.

On l'aura compris, seul le chirurgien dentiste peut évaluer au préalable l'état des dents et conseiller la meilleure méthode à utiliser en toute sécurité.

A savoir :

La durée de l'éclaircissement des dents est tributaire de la qualité du brossage dans les mois qui suivent.

De même, la porosité induite par les produits de blanchimen t se résorbe peu à peu et les dents se lissent à nouveau lorsqu'elles sont brossées régulièrement et de façon adéquate.

Les facettes : une autre technique pour de belles dents blanches

Une façon de rendre les dents blanches consiste à coller des facettes, de fines lamelles de matériau composite, sur des dents dont la surface a été préparée.

Les facettes sont directement apposées sur la dentine, et non plus sur l'émail.

Ce procédé donne un résultat esthétique très réussi, mais en revanche, il nécessite de tailler davantage les dents. Ce problème est moindre avec les facettes en céramique. L'autre inconvénient tient aux possibilités de décollement.

On retiendra que seul le dentiste peut garantir un procédé sécurisé et personnalisé.

Source : 31e Entretiens de la Garancière, 21 au 23 septembre 2005, communication du Dr Philippe Gateau.