Blanchiment des dents à domicile : on se lance ou pas ?

© getty

Les kitsde blanchiments dentaires arguant de la même technologie que celle utilisée chez le dentiste sont de plus en plus nombreux. Inoffensifs ? Voici quelques éléments de réponse.

Publicité

Vous rêvez d’un sourire hollywoodien, lumineux avec de belles dents blanches ?

Aujourd’hui, rien de plus simple car pour quelques dizaines d’euros, vous pouvez en toute simplicité vous procurer, dans n’importe quelle pharmacie, parapharmacie, supermarché, sans parler d’Internet, un kitde blanchiment dentaire. L’avantage de ces kits «prêts à l’emploi», c’est qu’ils s’inspirent «quasiment» de la technique deblanchiment pratiquée en cabinet dentaire, qu’ils sont très faciles à utiliser et qu’ils sont surtout proposés à des prix défiants toute concurrence !

Publicité
Publicité

Blanchiment dentaire : comment ça marche ?

Le blanchiment dentaire, ou plus justement comme préfère le définir un grand nombre de praticiens, l’éclaircissement dentaire est un procédé qui consiste à faire disparaître, grâce à l’application d’un principe actif, les pigments colorés qui se sont formés sur l’émail et la dentine, au fil des années.

Une coloration inesthétique mais normale qui s’explique entre autres par le mode de vie (consommation de café, thé, cigarette, vin..), le vieillissement, l’hérédité ou encore parfois par la prise d’antibiotiques comme le tétracycline pendant la formation de la dent.

Pour ce faire, on utilise un principe actif qui se compose en général de peroxyde de carbamide ou peroxyde d’hydrogène (eau oxygénée), à des doses plus ou moins concentrées. Il est évident que les produits vendus en vente libre sont moins concentrés (entre 5 et 7 %) que ceux utilisés par votre dentiste. Pour autant, cela signifie-t-il que ces produits à faible concentration représentent moins de risques ?

 
Publié par Corinne Guillaumin, journaliste santé le Jeudi 01 Décembre 2011 : 11h30
Mis à jour le Lundi 23 Janvier 2012 : 14h06
Source : Côté Santé