Bien faire l'amour en 9 leçons
Sommaire

Être relax

 Il est difficile de "bien" faire l’amour si vous vous stressez. Relaxez-vous ! "Autorisez-vous à vous tromper, à ne pas savoir, à ne pas être parfait, à apprendre de l’autre et à apprendre avec l’autre" suggère la sexothérapeute. Son conseil général : mettez les enjeux en dehors et remettez du jeu. 

Ne pas viser l’orgasme à tout prix

"Dans ma clientèle, je reçois des couples dont l’homme dit qu'il veut apprendre à bien faire l’amour pour donner du plaisir à sa partenaire. Dans le même temps, sa femme demande que son partenaire la laisse lui en donner et qu’il soit présent et non pas dans la performance" témoigne Nathalie Giraud-Desforges. Au final, ils se rejoignent sur l’envie du plaisir, en avoir et en donner. Mais pour cela, il faut justement oublier cet objectif ! "Si on cherche l’orgasme à tout prix, on peut oublier d’être présent pour son partenaire et pour soi et oublier le chemin du plaisir" estime la sexothérapeute. Si vous êtes omnubilé(e) à l’idée de donner ou avoir du plaisir, vous vous coupez de votre corps et donc de la connexion à vous et à l’autre. 

Le conseil de la sexothérapeute : trouver le chemin du plaisir à deux hors de la pénétration à tout prix et hors de l’orgasme. 

Partager des moments intimes en dehors de l’acte sexuel 

Remettre du lien physique est essentiel pour "bien" faire l’amour. "Si le moment physique ne se fait que sous la couette, cela met un enjeu très fort et cela fait passer à l’autre le message qu’on ne se retrouve que pour l’acte sexuel" indique Nathalie Giraud-Desforges. Alors, câlinez-vous, accordez-vous des moments de cocooning et de tendresse ! "Faire l’amour c’est aussi cela, il serait dommage de le réduire au coït."

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :