Bien dormir, la clé pour ne pas grossir

© Adobe Stock

Le sommeil est indispensable au bon fonctionnement de notre cerveau, mais aussi de tout notre organisme. Les données s'accumulent concernant le lien entre le manque de sommeil et l'obésité, mais aussi avec le diabète et les maladies cardiovasculaires. Un bon sommeil semble plus que jamais essentiel !

Publicité

Diabète, maladie cardiovasculaire, hypertension, obésité ? Et si c'était lié à un mauvais sommeil, à un sommeil insuffisant ?

Les effets du manque de sommeil sont bien connus : somnolence durant la journée, diminution des performances scolaires ou professionnelles, altération de la qualité de vie, dépression, augmentation du risque d'accident, etc. Mais aujourd'hui, de nouvelles preuves s'accumulent, montrant que la dette de sommeil peut aussi se répercuter défavorablement sur le métabolisme et sur la fonction cardiovasculaire. Les études sur ce sujet se multiplient et certaines apportent des données très convaincantes. Voici les principaux résultats en faveur du lien entre le sommeil et les maladies chroniques.

Publicité
Publicité

Temps de sommeil et obésité

La réduction du temps de sommeil est proportionnellement associée à l'obésité chez l'adulte. Chez l'enfant, cette relation est même observée pour de très faibles réductions du temps de sommeil. D'où l'hypothèse selon laquelle la diminution du temps de sommeil pour des raisons "sociétales" interviendrait dans l'épidémie d'obésité que l'on observe actuellement.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 11 Juin 2007 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 14 Janvier 2016 : 16h39
Source : Congrès Hebdo, Quotidien du médecin, 25 mai 2007.