" Bien dans ma ville... sans voiture "

L'édition 2004 de l'opération « Bien dans ma ville... sans voiture » se déroule le mercredi 22 septembre dans de nombreuses villes françaises. Cette initiative, organisée depuis 1998, vise à sensibiliser sur l'ensemble des nuisances urbaines et notamment celles liées à la voiture. C'est ainsi l'occasion pour chacun d'expérimenter de nouvelles mobilités…
Publicité

Jusqu'à aujourd'hui, cette manifestation était intitulée « en ville, sans ma voiture ». Cette année, en utilisant un slogan subtilement différent « bien dans ma ville sans voiture », le ministre de l'écologie et du développement durable, Serge Lepeltier, entend « élargir le champ de l'opération afin de l'ouvrir plus largement à la qualité de vie en ville et à sa perception par les citadins ».Il est aujourd'hui nécessaire que les citadins, et les politiques, prennent conscience de la « trop grande place accordée à la voiture en ville, symbole de liberté individuelle dans un lieu collectif par essence et à expérimenter de nouvelles mobilités ».

C'est ainsi que 56 villes françaises vont valoriser, tester ou inaugurer des actions qui s'inscrivent dans des politiques de réduction des nuisances automobiles et plus largement de qualité de la vie en ville. Découvrez les villes participantes, les actions et les nombreux partenaires de cette journée sur le site : www.ecologie.gouv.fr

Publicité
Publicité

L'Ademe, Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, en profite pour rappeler l'urgence : " se mobiliser contre les émissions de gaz à effet de serre ! ". Cette opération s'inscrit dans la campagne de mobilisation " Faisons vite, ça chauffe ".Avec 27% des émissions nationales de CO2, les transports constituent le secteur le plus émetteur de gaz à effet de serre en France, lequel progresse de façon particulièrement importante : +21% d'émission depuis 1990. Cela est en grande partie dû à l'augmentation du nombre, de la fréquence et de la distance des déplacements motorisés.

  • Entre 1955 et 2003, le parc français des voitures particulières est passé de 3 à 20 millions de véhicules, soit une hausse de plus de 600%.
  • 40% de nos trajets en voiture ne dépassent pas 2 kilomètres, hors c'est quand le moteur est froid que la quantité de CO2 rejetée est la plus importante.

Comment agir sur nos comportements quotidiens ?

  • Privilégiez les modes de transports doux (marche à pied, vélo, roller) pour les petits trajets.
  • Utilisez davantage les transports en commun (un déplacement en voiture individuelle produit en moyenne 2,3 fois plus de CO2 que s'il est effectué en autobus).
  • Pensez au covoiturage (80% des automobilistes français roulent seuls dans leur voiture).
  • Adaptez votre conduite (une conduite agressive entraîne 40% de surconsommation de carburants).

Pour en savoir plus :www.ademe.frwww.ecologie.gouv.fr

 
Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 22 Septembre 2004 : 02h00
Source : Dossier de presse du ministère de l'écologie et du développement durable, " Bien dans ma ville... sans voiture ", septembre 2004 ; Communiqué de l'ADEME, septembre 204.