Baclofène et sevrage à l’alcool : progression des effets indésirables

Le comité de pharmacovigilance qui surveille la bonne tolérance du baclofène dans le cadre du sevrage à l’alcool, fait état d’une augmentation des effets secondaires. Mais ces effets indésirables reflètent la forte progression des ventes de ce médicament hors AMM (hors autorisation de mise sur le marché).
© getty

Forte progression des ventes de baclofène

Le baclofène est un myorelaxant destiné à lutter contre les spasmes musculaires. Mais il s’est également révélé efficace pour aider les patients à diminuer, voire stopper, leur consommation d’alcool. Les traitements du sevrage alcoolique étant peu nombreux, ce médicament peut être employé hors AMM par les personnes ayant un problème avec l’alcool et des études sont en cours pour déterminer les protocoles d’usage thérapeutique.

C’est ainsi que les ventes de baclofène ont explosé avec une hausse de +52% en 2012 par rapport à 2011.

Et plus d’effets indésirables…

Parallèlement, les déclarations d’effets secondaires se sont encore plus fortement accrues, mais ce phénomène est aussi probablement lié à une moindre sous-déclaration. Selon le comité de pharmacovigilance, 263 cas d'effets indésirables ont été rapportés en 2012 (dont 93 graves), ce qui correspond à une hausse de +160 %. Il s’agit principalement de troubles neurologiques (33 %), psychiatriques (21 %) et gastro-intestinaux (10 %)». Les patients sous baclofène rapportent plus souvent de somnolence, de tremblements, d’instabilité, de ralentissements, d’états dépressifs ou maniaques.

En pratique, le baclofène est prescrit par le médecin, à des doses élevées, et nécessite un suivi médical et un encadrement. Comme tout médicament, il peut être associé à des effets secondaires, plus ou moins importants, pouvant amener certains patients à stopper leur traitement (10 à 20%). Le rapport bénéfices/risques doit être régulièrement évalué pour chaque patient.

A noter qu’avec ce traitement, le sevrage complet n’est pas une obligation. Ainsi, le baclofène peut aussi aider les quelque 4 millions de Français qui ont des problèmes de consommation excessive d’alcool sans être dépendants physiquement à l’alcool…

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Agence nationale du médicament (Ansm), http://ansm.sante.fr/, août 2013, Journal International de Médecine, http://www.jim.fr/, 30 août 2013.