AVC : les symptômes d’alerte à connaître

© getty

Parce que « l’accident vasculaire cérébral est une maladie qui handicape et qui tue », Urgence AVC se mobilise à l’occasion de la Journée mondialede l’Accident vasculaire cérébral (29 octobre), pour informer sur les symptômes d’alerte à connaître.

Comme pour l’infarctus, chaque minute compte en cas d’accident vasculaire cérébral (AVC) pour ne pas rester handicapé à vie ou même mourir...

PUB

Un AVC, c’est quoi exactement ?

Nous pouvons tous être victime d’une attaque cérébrale. Chaque année en France, 130.000 personnes en sont victimes, soit une toutes les 4 minutes.

L’AVC représente :

PUB
PUB
  • la première cause de handicap chez l’adulte,
  • la deuxième cause de démence (après la maladie d’Alzheimer),
  • et la troisième cause de mortalitéaprès les maladies cardiaques et les cancers.

Un AVC survient lorsqu’un vaisseau qui se dirige vers le cerveau est bouché ou se rompt, privant le cerveau de sang et d’oxygène.

Reconnaître les symptômes de cet accident permet d’agir vite et de limiter les lésions et les séquelles.

Or « aujourd’hui, dans 90 % des cas, les patients arrivent trop tard… ».

Quels sont les symptômes de l’AVC ?

  • Paralysie soudaine d'un membre, difficulté ou impossibilité brutale de bouger un bras, une jambe ou tout un côté du corps, avec perte de sensibilité.
  • Impossibilité brutale de parler, de trouver les mots ou de les comprendre.
  • Trouble de la vision, perte brutale de la vue d'un œil.

Face à ces symptômes, il faut immédiatement appeler le centre 15, même si ces signaux sont brefs et s’ils régressent en quelques minutes.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Vendredi 26 Octobre 2012 : 09h35
Mis à jour le Mardi 30 Octobre 2012 : 08h50
Source : Dossier de presse Urgence AVC, 2012. Communiqué de presse de la Journée mondiale de l’Accident vasculaire cérébral 2012, 1er octobre 2012.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés