Avant de prendre le volant : ayez le réflexe autocontrôle d'alcoolémie

Publié le 17 Décembre 2007 à 1h00 par Rédaction E-sante.fr
En 2006, l'alcool est devenu la première cause d'accident de la route, devant la vitesse. Le gouvernement veut sensibiliser les conducteurs et les inciter à autocontrôler leur taux d'alcoolémie avec un éthylotest. Achetez-en, vous ou un proche en aurez certainement besoin en cette période de fête…
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Alcool au volant : " Soufflez, vous saurez "

L'alcool sur la route tue chaque année plus de 1.200 personnes. Une campagne de grande envergure est lancée afin d'inviter les Français à adopter un nouveau réflexe avant de prendre le volant : contrôler son alcoolémie avec un éthylotest. L'objectif, responsabiliser les conducteurs vis-à-vis d'eux-mêmes et des autres. Le slogan : « Soufflez, vous saurez ».Après un pot, un repas arrosé, un apéritif chez des amis, une soirée en discothèque, comment être sûr que l'on possède réellement tous ses moyens pour conduire ? Il suffit de le vérifier très simplement et rapidement avec un éthylotest. Si les Français ont changé de comportement vis-à-vis des limitations de vitesse, pourquoi ne seraient-ils pas capables d'en faire autant vis-à-vis de l'alcool ?

Où acheter un éthylotest ?

Depuis le 23 novembre 2007, plus d'un million d'éthylotests sont en vente un peu partout : grandes surfaces, pharmacies, magasins d'accessoires automobiles, boutiques de vins et spiritueux, buralistes, professionnels de l'hôtellerie, etc. A noter qu'il existe des éthylotests chimiques et électroniques.

Quelle est la limite à ne pas dépasser ?

Le taux maximum légal d'alcool dans le sang à ne pas dépasser avant de prendre le volant est de 0,5 g/l, soit 0,25 mg/l d'air expiré. Au-delà de cette limite, le champ visuel rétrécit, les perceptions sont altérées, les réflexes amoindris, etc., ce qui met le conducteur en danger, ses passagers et les autres usagers de la route.

Au mieux, que risquez-vous ?

  • 6 points retirés en cas de conduite avec une alcoolémie supérieure à 0,5g/l
  • 135 euros d'amande en cas alcoolémie comprise entre 0,5 et 0,8 g/l
  • Au-delà de 0,8 g/l : 2 ans de prison encourus + 6 points retirés + suspension ou annulation de 3 ans de permis + 4.500 euros d'amende.Les sanctions se démultiplient en cas de récidive, sans parler de celles encourues en cas de blessure involontaire.

A savoir

La future loi d'orientation et de programmation de la sécurité intérieure prévoit, en cas d'alcoolémie supérieure à 0,8g/l, de contraindre le conducteur à installer sur sa voiture un éthylotest électronique antidémarrage. Elle prévoit également de généraliser les tests salivaires permettant de détecter la conduite sous l'effet de la drogue. Pour en savoir pluswww.soufflez-vous-saurez.fr

Source : Communiqué de la sécurité routière, 22 novembre 2007.