L’autotest de dépistage du VIH est arrivé !

Dès demain mardi 15 septembre 2015, l’autotest de dépistage du virus du sida sera disponible dans les pharmacies françaises. En pratique, les personnes ayant pris un risque pourront, trois mois plus tard, tester elles-mêmes leur séropositivité. Cet outil vise à renforcer le dépistage, mais il ne doit surtout pas être un prétexte au relâchement de la prévention !

Publicité

Autotest de dépistage du sida : trois mois après la prise de risque

Cet autotest nécessite une goutte de sang prélevée au bout du doigt, à appliquer sur une bandelette. Le résultat s’affiche en quelques minutes sous la forme d’une ou deux bandes de couleur.

Le résultat est fiable à 99%, à condition de réaliser l’autotest à une distance de trois mois suivant la prise de risque.

Il faut donc attendre trois mois révolus avant de se tester, délai correspondant au temps nécessaire pour que l’organisme développe un taux suffisant d’anticorps détectables par le test.

À compter du 15 septembre, il sera disponible sans ordonnance (y compris pour les mineurs) en pharmacie et dans les officines en ligne.

Publicité
Publicité

L'autotest du VIH, ne remplace pas la prévention

Ce test fabriqué par la Société française AAZ, ne doit pas inciter à relâcher la prévention, qui reste primordiale dans la lutte contre le sida. Il peut néanmoins aider au dépistage des séropositifs, dont beaucoup ignorent encore leur statut (c’est le cas d’un séropositif sur cinq, soit 30.000 personnes), passant ainsi à côté d’une prise en charge précoce et susceptibles de contaminer leur(s) partenaire(s).

Ce test ne remplace pas le dépistage classique qui a toujours lieu dans un laboratoire d’analyses médicales ou dans un Centre de dépistage anonyme et gratuit. D’ailleurs, il s’impose en confirmation si l’autotest se révèle positif.

Donc en cas de résultat positif, il faut contacter son médecin ou Sida Info Service au 0 800 840 800 pour se faire expliquer le résultat et la démarche à suivre, comprenant les modalités de confirmation de l‘autotest et la prise en charge.

Reste le prix qui peut se révéler dissuasif pour certains : entre 25 et 28 euros le kit. Mais d’ici quelques mois, il est prévu que les Centres de dépistage et l'Association Aides puissent le délivrer gratuitement aux plus vulnérables.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 14 Septembre 2015 : 14h45
Mis à jour le Lundi 14 Septembre 2015 : 15h27
Source : BFMTV, 14 septembre 2015.
PUB
PUB